Télévision La star de The Bing Bang Theory, Mayim Bialik, s’engage contre les bouteilles en plastique dans une pub pour Sodastream.

"J’ai naturellement la voix rauque et mon travail nécessite la parole !", nous confie, par mail, Mayim Bialik. "J’ai découvert que je n’utilisais pas ma voix correctement et que j’avais trop tendu mes cordes vocales il y a quelques années. On a donc décelé quelques dégâts assez sévères récemment et mon ORL m’a ordonné de ne pas utiliser ma voix pendant un mois entier. Ce qui va être très dur comme j’aime parler et devoir parler ! J’utilise mon temps silencieux pour réhabiliter ma voix mais l’environnement n’attend pas."

Et pour cause, l’actrice de 41 ans est aussi une neuroscientifique reconnue. Militante politique (contre Trump) et écologique, Mayim Bialik a donc accepté logiquement l’invitation de Sodastream pour combattre l’usage des bouteilles jetables, une habitude préhistorique. "J’ai été l’avocate, durant la majeure partie de ma vie, de l’environnement. Des milliards de bouteilles en plastique sont inutilement jetées chaque jour, polluant la planète. Pourquoi consommer des bouteilles en plastique à utilisation unique quand vous avez une bonne alternative avec SodaStream ?"

D’où sa participation à une pub dans un musée ("J’aime m’y rendre") pour cette marque qui vante les mérites d’appareils de gazéification de boissons pour permettre aux particuliers de fabriquer leurs sodas. "L’idée du scénario était de créer une espèce fictive (un Homoschlepiens joué par Kristian Nairn, alias Hodor dans Games of Thrones, NdlR) qui s’est éteinte en raison des bouteilles en plastique à usage unique", raconte celle qui a connu Soadastream via sa famille israélienne ("J’ai grandi avec l’eau de Seltz livrée chez moi dans des caisses") et qui en avait même offert à son ex-mari comme cadeau de Fête des pères.

"Comme cette espèce, nous nous sommes développés. Alors que beaucoup savent que les bouteilles en plastique polluent notre environnement et tuent la vie marine, nous continuons quand même à les utiliser. Or, elles devraient être une chose du passé et appartenir à un musée !"

Si cette publicité (vidéo visible sur dh.be) coïncide avec le lancement de la nouvelle saison de Game of Thrones, Mayim Bialik ne s’y voit pas faire un caméo pour autant. "Il y a trop de sang pour moi !"

Par contre, son rôle de Dr. Amy Farrah Fowler dans Big Bang Theory semble l’avoir déjà marquée à vie. "Il a changé nos vies à tous et toutes", confirme celle qui n’a pas voulu commenter le fait que chaque membre du casting recevait le salaire le plus élevé pour une série américaine (on parle de 400 000 € par épisode). "Nous aimons simplement distraire et faire sourire les téléspectateurs. C’est le plus beau des métiers !"

Le secret de cette série, selon cette comédienne qui avait fait ses premières apparitions télévisées dans MacGyver à 12 ans et dans le clip de Michael Jackson (Liberian Girl) à 13 ans ? "Il s’agit d’un groupe de personnes ni populaire ni super-attrayant", conclut cette mère divorcée de deux enfants. "Ce show montre simplement comment vit l’autre moitié de notre population. Beaucoup de personnes peuvent ainsi s’identifier à un outsider et je pense que c’est ce qui fait la réussite de la série. Mais si tout s’arrête du jour au lendemain, pas de problème. Je pourrai écrire davantage (son dernier livre s’intitule Girling Up : How to Be Strong, Smart and Spectacular, NdlR) et faire plus de vidéos YouTube. Sans oublier de passer plus de temps avec mes enfants !"

Toute la campagne est à suivre sur www.homoschlepiens.com.