Télévision

Rencontre avec Callie, la petite amie de George dansGrey's Anatomy, pour la sortie de la 2e partie de la saison 3 en DVD

LONDRES Callie, c'est un peu la mal-aimée de Grey's Anatomy. Elle a beau avoir mis le grappin sur son George, elle a du mal à se faire accepter par les autres héroïnes de la série. Izzie la déteste, Meredith et Christina ne la tiennent pas vraiment dans leur coeur. Mark Sloan couche avec elle par dépit et même George rêve d'une autre. Et pourtant, dans la vie, Sara Ramirez, son interprète, inspire immédiatement la sympathie. Interview.

Sara, comment décririez-vous le personnage de Callie ?

"Je pense avant tout que c'est une femme très forte. Elle est indépendante et ne cherche pas spécialement à s'intégrer dans un groupe. Elle est passionnée aussi. Elle sait ce qu'elle veut et, lorsqu'elle veut quelque chose, elle l'obtient. Et puis, évidemment, elle est amoureuse de George. Mais ça, vous le savez..."

Comment se fait-il qu'à un moment elle vivait dans les sous-sols de l'hôpital ?

"C'est une très bonne question (rires). Je sais que ça intrigue les gens. D'autant qu'on la voit danser en sous-vêtements."

Que pensez-vous que votre personnage a apporté à la série ?

"Tout d'abord, l'arrivée de Callie a permis d'introduire un personnage latino, ce qui manquait jusqu'ici. Ça m'a fait plaisir, parce que j'étais déjà fan de la série avant de jouer dedans. Je la regardais tout le temps, mais je me demandais pourquoi il n'y avait pas de gens de ma communauté parmi les personnages. Et puis, d'un point de vue physique, je représente une femme avec un corps différent des standards traditionnels. C'est une bonne chose."

Justement, en vous voyant, vous paraissez plus mince qu'à la télé !

"Merci. Il faut se dire qu'une caméra vous ajoute toujours au moins 5 kg. Et pour quelqu'un comme moi, c'est plutôt 10 kg. La télé grossit terriblement. Tout y paraît plus large qu'en vrai."

Qu'est-ce que ça vous fait de représenter la communauté latino ?

"Je pense que ce métier implique un certain nombre de responsabilités. Et je suis fière d'interpréter cette femme forte et indépendante qui réussit dans son métier."

Vous avez l'impression que les Latinos ont plus de mal à trouver des rôles ?

"Oui, on doit se battre davantage pour obtenir des rôles lorsqu'ils n'ont pas été écrits à la base pour un Latino. Pour Grey's Anatomy, mon personnage n'est pas stéréotypé. Il se fait que je suis une actrice latino, mais c'est tout. De façon générale, dans ma carrière, je n'ai pas eu à me battre pour obtenir des rôles comme beaucoup d'autres Latinos ont dû le faire."

Vous trouvez qu'on confine trop les Latinos dans des rôles stéréotypés ?

"Je pense que les stéréotypes reflètent toujours une part de réalité. Il y a beaucoup de serveuses ou de jardiniers qui sont mexicains. Il y a donc une certaine logique que ça se reflète dans les séries ou les films. Mais on n'est pas que ça ! Ce n'est pas la seule chose que les Latinos peuvent faire. Heureusement, les gens sont désormais plus ouverts d'esprit et réalisent que les Latinos de la nouvelle génération peuvent devenir avocats ou médecins."

Vous n'êtes pas seulement actrice, mais aussi chanteuse...

"J'ai commencé par la comédie musicale. J'ai beaucoup travaillé à Broadway. J'ai notamment interprété la Dame du lac dans Spamlot, des Monthy Python. J'interprétais une diva qui chantait toutes sortes de musiques. Un rôle très différent de Callie (rires)."



© La Dernière Heure 2007