Télévision Laetitia Milot revient " en famille" dans La Vengeance aux yeux clairs. Son époux et son chien jouent dans la 2e saison de la série.

L’année dernière, la première saison de La Vengeance aux yeux clairs nous laissait sur notre fin. Le secret d’Emma est percé à jour. La jeune femme qui se faisait passer pour Olivia depuis dix ans afin de faire payer les Chevalier, commanditaires de la disparition de sa famille, voit la situation se retourner contre elle. Lou, sa fille avec qui elle a une grande complicité, est enlevée. "C’est ce qu’il y a de plus atroce pour elle. La roue a tourné pour Olivia. Elle est devenue une proie. Tout ce qu’elle a semé dans la première saison se retourne contre elle. Elle est recherchée à la fois par les Chevalier et par la police car elle est accusée d’un crime qu’elle n’a pas commis. Comme quoi, il faut toujours y réfléchir à deux fois avant de se venger", nous raconte Laetitia Milot qui souligne que la ligne directrice de cette deuxième saison est totalement différente de la précédente. "Le titre, La vengeance aux yeux clairs , n’a plus rien à voir avec la deuxième saison même si on l’a gardé. Ici, on n’est plus dans la vengeance mais dans la manipulation."

Qu’en est-il de la relation entre Olivia et Sébastien Chevalier, le père de sa fille ?

"Est-ce qu’Olivia va être obligée de lui dire la vérité ou pas sur l’existence de sa fille ? Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus. Mais, c’est sûr qu’à un moment donné, il faudra bien une aide d’autrui. Olivia tombe le masque donc elle est obligée de dire certaines choses sinon personne ne l’aidera."

Faites vous part de vos recommandations sur la direction que vous voulez que votre personnage prenne dans la saison 2 ?

"Pas de mes recommandations mais plutôt de mes souhaits. J’adore l’action, les cascades ou encore les scènes d’émotion. L’équipe de La Vengeance aux yeux clairs a directement été à mon écoute. Du coup, ça donne une deuxième saison plus forte que la précédente parce que ça ne fait que bouger."

Les réalisateurs de cinéma vous ont-ils déjà approchée ?

"J’ai reçu des propositions mais ce ne sont pas des rôles qui m’intéressaient. Je ne veux pas faire du cinéma pour faire du cinéma. Je choisis mes rôles par conviction. Avant d’incarner un personnage, je veux en tomber amoureuse, je veux pouvoir le défendre pendant des mois, le jouer avec passion."

Verra-t-on votre époux Badri dans La Vengeance aux yeux clairs ?

"Bien sûr ! Badri est dans tous les téléfilms et séries que je fais. Il est notamment présent dans Quand je serai grande, je te tuerai ou encore dans Plus belle la vie . Il fait de la figuration parce que je suis très superstitieuse et lui est mon petit porte-bonheur. Vous découvrirez son rôle dans la série. L’objectif maintenant, c’est de trouver Badri ! (rires) Le tournage s’est un peu fait en famille cette fois-ci parce que ma chienne, un berger allemand, a également un rôle dans la série ! (rires)

Elle redevient Mélanie Rinato en 2018

Si Laetitia Milot a déserté les tournages de Plus belle la vie pour se consacrer à d’autres projets, elle reste néanmoins attachée à la série qui l’a révélée au grand public. La comédienne sera d’ailleurs de retour au Mistral en début d’année 2018. " Je tournerai avec l’équipe de Plus belle la vie fin novembre. Donc mon personnage, celui de Mélanie, sera à l’écran début janvier. Je suis fidèle à la série qui m’a fait connaître. Je reviens donc de temps en temps sur les plateaux de tournage ", nous explique Laetitia Milot qui trouve enrichissant de mener plusieurs projets de front. " C’est bien de faire d’autres choses en parallèle de Plus belle la vie. Tourner dans d’autres séries ou téléfilms me permet de ne pas me lasser du rôle de Mélanie. J’apporte, à chaque fois, une nouvelle fraîcheur à mon personnage. "

Avant de faire son retour dans Plus belle la vie, Laetitia Milot sera dans Coup de foudre à Bora Bora, un téléfilm dans lequel elle donne la réplique à Philippe Bas, et par écrit dans Liés pour la vie, un roman (Editions Plon) "qui traite du handicap, de l’alcoolisme, de l’équitation et de la résilience. Des sujets qui me touchent, notamment celui du handicap car ce n’est pas facile d’être non valide dans notre monde actuel. Le regard des autres peut parfois être cruel." Pour l’écrire, la comédienne s’est inspirée de ce qu’elle a vécu avec son premier amour, Yannis. Avant de décéder des suites d’une tumeur, ce dernier se déplaçait en fauteuil roulant.