Télévision

D’emblée il l’annonce : oui, Florence Foresti, ancienne (et révélée par) de On a tout essayé, lancé par le même Laurent Ruquier il y a plusieurs années, dans la même case horaire, sera bien présente dans cette première de l’ Émission pour tous, le programme dont on attend beaucoup. Et en tailleur rouge s’il vous plaît. Pour un flashback en 2004. C’était le bon vieux temps… " On a rajeuni ce soir", lancera Laurent Ruquier pour la remercier après cette salve de rires.

Programmée à une heure qui donne des cheveux blancs aux patrons de France 2 depuis plusieurs mois - soit vers 18h30 - l’émission a démarré sur les chapeaux de roue, hier. Laurent Ruquier a enfilé son costume de sauveur de France Télévisions, entouré de certains de ses chroniqueurs radio. Christine Bravo, Steevy, Pierre Bénichou, Titoff et Yann Moix entre autres, ont pris place derrière leurs pupitres face à un panel de Français.

D’emblée, le maître de cérémonie Laurent Ruquier a posé sa première question, sans concession : Avez-vous vu un film de Julie Gayet ? Avec une réponse quantifiée dans le public qui prête évidemment à sourire : peu ont pris la parole pour énoncer un titre d’un long-métrage dans lequel la dame de cœur de François Hollande s’est illustrée…

En surfant sur la vague Dieudonné - donnant toujours la parole aux Français présents dans le public - et celle des Miss rondes, notamment, Laurent Ruquier a orchestré une émission rythmée et ludique. À l’image de ce qu’il fait depuis longtemps en radio sur Europe 1 (On va s’gêner).

Une émission effectivement pour tous (mais pas forcément pour les enfants), parfois un peu entachée, dans sa 1re partie, par les commentaires désobligeants de Steevy et de Christine Bravo (Ruquier aime d’ailleurs les rappeler à l’ordre).

Pas de quoi nous dissuader de prendre rendez-vous chaque jour avec Laurent Ruquier, à 18h30 sur France 2. Mais ce sera sans Florence Foresti. "C’est fini cette époque-là !", lui lance Laurent. "Mais je ne suis pas Florence, je suis Dominique Pipot, ministre des affaires problématiques…" On aimerait pourtant la retrouver au quotidien, dans ses différents personnages, comme à l’époque de On a tout essayé…

Audiences en demi-teinte

Avec 10,3% de parts d'audience, Laurent Ruquier aura réussi le premier volet de sa mission en évitant le naufrage subi chaque semaine par l'émission de Sofia Aram. La deuxième partie du défi de la chaine publique, c'était de se situer d'emblée par rapport à une concurrence féroce sur cette tranche horaire, entre Le Grand Journal d'Antoine de Caunes et le Touche pas à mon poste de la bande d'Hanouna. Pour l'instant, l'impact sur ces autres programmes semble proche du néant, à en croire Puremedias.

Il faudra néanmoins attendre quelques jours pour analyser avec plus de finesse les débuts de L'Émission pour tous.