Télévision Ses interviews pièges, tournées à l'époque dans le décor du JT de RTL-TVi, sont aujourd'hui distribuées par... la RTBF

BRUXELLES Certaines de ses expressions, comme «les voyeurs de TV Tor», sont passées à la postérité. Dix ans après avoir sévi pour la première fois dans l'émission d'Hervé Meillon, Y en aura pour le tout le monde, sur RTL-TVi, le journaliste flamand Luc Dirix, alias Marc Herman, est de retour en DVD, avec un best of de ses interviews pièges. Originalité de cette sortie: c'est la RTBF qui distribue le DVD et non RTL!

«Belga, la société de distribution de RTL, a trouvé que c'était trop ancien», explique Hervé Meillon. «Marc Herman s'est alors tourné vers la RTBF, qui l'a toujours soutenu et avec qui il continue de travailler régulièrement. Au début, il y a eu quelques réticences d'Eric Poivre, le directeur de La Une, car les séquences étaient enregistrées dans le décor du JT de RTL. Mais le service commercial de la RTBF a finalement accepté.» Une bonne histoire belge, en quelque sorte...

Le DVD comprend 18 interviews où Marc Herman piège des vedettes françaises. On retrouve notamment Michel Leeb, Jean Lefebvre, PPDA, Michèle Torr, Michel Galabru, Patrick Bruel, David Hallyday, Pierre Bachelet, Pascal Sevran, C. Jérôme, Philippe Bouvard et on en passe. Pour chaque séquence, il est possible de la revoir avec les commentaires de Marc Herman et Hervé Meillon qui se souviennent des tournages.

Tout cela nous ramène évidemment une dizaine d'années en arrière, à l'époque où Y en aura pour tout le monde cartonnait le lundi soir sur RTL. «Le personnage de Luc Dirix a été créé spécialement pour l'émission», se souvient Hervé Meillon. «Je recevais de nombreux invités dans mes émissions radio et je trouvais dommage de ne pas profiter de leur présence pour les piéger dans Y en aura pour tout le monde

Et pourtant, dans un premier temps, Marc Herman refusera la proposition d'Hervé Meillon. «Ce n'est pas dans mon caractère de me payer la tête des gens», avoue Marc Herman. «Finalement, j'ai accepté, mais à condition que ce ne soit pas vraiment moi qui piège les invités, mais un personnage fictif.» Et c'est comme ça que notre humoriste a créé ce journaliste de TV Tor, qui s'exprime dans un français aléatoire avec un fort accent flamand. «Je ne suis pas du tout spécialiste des accents. Le seul que je sais faire, c'est l'accent flamand car je suis originaire de Louvain. J'ai donc décidé de jouer un journaliste néerlandophone. Le nom de Dirix était celui... de mon banquier. Quant à TV Tor, c'était censé être la télévision de Torhout-Wechter. »

Au total, pas moins de 45 personnalités ont été piégées (un deuxième DVD est d'ailleurs déjà en préparation). Marc Herman ne s'imaginait pas à l'époque que Luc Dirix deviendrait son personnage fétiche. «Lorsque j'ai dit à mes proches que j'allais faire un spectacle entier avec Luc Dirix, on m'a dit que j'étais fou. Mais le public a adoré et, aujourd'hui, Le Stuuût 4 est à l'écriture. On pourra le découvrir en avril 2005.»

Quant à Hervé Meillon, il garde de bons souvenirs de l'enregistrement de ces séquences. «Celle avec C. Jérôme reste culte. Il a joué le jeu à fond. Il y a aussi PPDA, égal à lui-même, qui sent le piège sans vraiment le sentir. Ou encore Bouvard qui fait semblant d'avoir compris pour ne pas perdre la face alors qu'il n'a rien compris. Toutes ces vedettes françaises acceptaient d'être interviewées par un journaliste flamand par orgueil. Elles étaient séduites à l'idée d'être connues en Flandre. Je trouvais que Marc aurait parfois pu aller plus loin. Mais il n'est pas quelqu'un d'agressif et il préférait rester dans un humour surréaliste bien belge.»

Désormais, Luc Dirix va conquérir la France, puisque le DVD sera distribué outre-Quiévrain et que ses interviews passeront dans différentes émissions d'humour. «Les Français pensent qu'on a imité Raphaël Mezrahi. Mais on a fait ça plusieurs années avant lui», rappelle Hervé Meillon. Une précision importante.

© La Dernière Heure 2004