Télévision Ce soir, Sara De Paduwa, Ophélie Fontana et Cyril s’enferment pour six jours à Nivelles.

C’est parti pour la cinquième édition de Viva for Life ! Après Liège et Charleroi, c’est sur la Grand-Place de Nivelles que le cube de verre a été installé, entre la collégiale Sainte-Gertrude et le Palais de justice. Durant six jours et six nuits, à partir de ce dimanche à 20 h, Sara De Paduwa, Ophélie Fontana et Cyril seront enfermés - par la marraine de l’opération cette année, la chanteuse française Nolwenn Leroy - dans ce studio peu ordinaire d’où ils assureront 144 heures de direct radio non stop.

Pour la première fois, les animateurs seront priés de laisser leur GSM à l’entrée. Et comme d’habitude, ils ne pourront pas ingérer de nourriture solide durant ces six jours durant lesquels ils tenteront d’inciter un maximum de Wallons et de Bruxellois à se montrer généreux envers les associations venant en aide à l’enfance défavorisée. Nouveauté cette année également, les animateurs seront soumis à certains défis… dont ils ne connaissent rien encore. Même principe pour les aménagements intérieurs : les animateurs découvriront seulement ce dimanche soir les chambres, le salon et la salle d’eau où ils devront cohabiter.

"Il y a un petit stress mais en même temps, on a déjà envie d’y être : on est tous impliqués à 300 %, confiait samedi soir Sara De Paduwa. On tente de se préparer… en sachant que le corps n’est jamais près pour ce genre d’épreuve. Ce qui est certain, c’est que nous sommes motivés : la pauvreté est là, les associations sont en demande de financement… Il faut qu’on se bouge et qu’on incite les gens à faire des dons. On donnera tout, jusqu’au bout. Personnellement, je sais que les deux derniers jours, je pleure tout le temps !"

La RTBF aussi relève un sacré défi avec non seulement 144 heures de direct radio mais aussi avec une émission quotidienne en télé assurée depuis Nivelles par Anne-Claire Macq et Sébastien Nollevaux, un live toute la nuit sur la Une, une présence en continu sur Auvio ainsi que sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram), et des artistes de renom (MC Solaar, Axelle Red, Loïc Nottet, Kyo…) chaque jour sur la scène montée dans le centre de Nivelles.

Dans le "cockpit", centre névralgique de l’opération installé lui aussi sur la Grand-Place, 150 techniciens se relaieront durant toute l’opération pour éviter les couacs. Objectif final : battre le record de dons de l’an dernier, établi à 3,45 millions d’euros.