Le passé néonazi de la chanteuse belge à l'Eurovision!

Frédéric Seront Publié le - Mis à jour le

Télévision Soetkin Collier, d'Urban Trad, est fichée comme d'extrême droite par la Sûreté de l'Etat. Le ministre Miller réagit

BRUXELLES Le prochain concours Eurovision de la chanson aura lieu le 24 mai à Riga, en Lettonie. Cette année, c'est au tour des francophones d'envoyer leur représentant. Pour l'occasion, la RTBF a décidé de changer son système de sélection. Plutôt que de faire appel aux votes du public, le service public a préféré choisir directement le candidat, sans présélection. C'est un groupe de Gosselies, Urban Trad, spécialisé dans la musique celtique, qui a été choisi.

Jusque-là, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais là où les choses se corsent, c'est lorsque l'on apprend que l'une des chanteuses du groupe, Soetkin Collier, cache un passé trouble. La Sûreté de l'Etat vient, en effet, d'envoyer un courrier au Premier ministre, au ministre de la Justice et au ministre de l'Audiovisuel, pour les avertir qu'elle est connue en tant que «militante d'extrême droite avec une forte conviction pour le nationalisme flamand» ! Dans la note, on a droit à une énumération des activités flamingantes, voire fascisantes, auxquelles Soetkin Collier, âgée bientôt de 26 ans, a pris part durant les années 90. Et le dossier est pour le moins accablant!

L'intéressée a ainsi été remarquée pour la première fois par la Sûreté de l'Etat durant une action du Voorpost le 11 novembre 93. En compagnie d'une trentaine de manifestants, elle s'est introduite dans le Centre de paix à Deurne où avait lieu la commémoration du 11 novembre. Elle avait alors été arrêtée administrativement pour rébellion.

Les années suivantes, Soetkin Collier a surtout été active dans la section gantoise du Nationalistische Studentenvereniging (NSV). Elle fut aussi remarquée pour ses activités avec le Vlaams Nationaal Jeugdverbond. Le 21 février 96 (elle a alors 19 ans), elle fut à nouveau arrêtée administrativement parce qu'elle avait enfreint l'interdiction de rassemblement à l'occasion d'une manifestation du Taalaktiekomitee (Tak) à Wevelgem. Les militants manifestaient contre la présentation de films français au centre culturel.

Hommage à Rudolf Hess

Plus grave, quelques mois plus tard, le 16 août 96, Soetkin était présente à une commémoration en l'honneur du leader nazi Rudolf Hess. La rencontre néonazie a lieu à Anvers. La dernière fois qu'elle a attiré l'attention de la Sûreté de l'Etat, c'était lors d'un cantique du NSV en avril 98. La note précise aussi que le père de Soetkin est l'ancien exploitant du café d'extrême droite De Leeuw van Vlaanderen.

En apprenant ces informations, le ministre de l'Audiovisuel de la Communauté française, Richard Miller (MR), que nous avons contacté hier, a immédiatement réagi en adressant un courrier à l'administrateur général de la RTBF, Jean-Paul Philippot. «Je ne tiens pas à avoir une réaction excessive, précise Richard Miller. Je ne jette pas la pierre à la RTBF, qui n'est pas tenue de vérifier les appartenances politiques de ses artistes et dont je ne doute pas de la bonne foi. De même, je ne remets pas en cause la qualité artistique du groupe en tant que tel. Il n'en reste pas moins que la Sûreté de l'Etat a fait son travail et qu'il en ressort que Soetkin Collier serait une militante d'extrême droite, favorable à l'idéologie nazie et farouchement opposée aux francophones, à la Belgique et à l'Europe! C'est d'autant plus embêtant que la RTBF a procédé seule au choix du groupe et que le décret sur son statut interdit la promotion de thèses nazies ou d'extrême droite. Il y a donc un problème. Je vais demander au conseil d'administration de se saisir de la question. Si ces faits sont avérés, il faudra revoir le choix effectué. On ne peut pas laisser une chanteuse avec de pareilles opinions représenter notre pays.»

© La Dernière Heure 2003

Frédéric Seront

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

En couple, ce n’est pas un désaccord ou une dispute qui va remettre en question votre complicité.

Taureau

Vous êtes prêt à commencer une formation pour vous permettre d’évoluer dans votre profession.

Gémeaux

Vous lancez une idée qui vous ouvre des portes professionnelles. Une opportunité est à saisir.

Cancer

Vous vous sentez plus libre. Vous prenez de grandes décisions. Mais vous n’avez pas assez de recul pour le moment.

Lion

Une rencontre inopinée peut précipiter un choix affectif si vous n’êtes pas un cœur à prendre.

Vierge

Si les choses bougent dans le cadre de votre activité, évitez de prendre une décision irréversible.

Balance

Votre couple se consolide. Vous vous retrouvez après une période d’éloignement.

Scorpion

Vous ne prêtez pas beaucoup d’attention aux médisances ou autres bruits de couloir.

Sagittaire

Au travail, vous allez devoir faire une concession, vous soumettre, du moins provisoirement, à un règlement que vous contestez vigoureusement.

Capricorne

Ce début de semaine vous oblige à vous couper en quatre afin de répondre à toutes les sollicitations.

Verseau

Vous avez besoin de reconnaissance, notamment de la part de votre partenaire, que vous trouvez plus distant.

Poissons

Votre vie professionnelle passe au second plan. Vous revoyez en effet vos priorités.

Facebook