Télévision

Les Diables Rouges bénéficieront d'une couverture toute particulière lors du la Coupe du monde au Brésil, du 12 juin au 13 juillet prochains, sur la RTBF, qui a présenté jeudi son dispositif pour l'événement. L'intégralité des 64 matches de la Coupe du monde de football sera en effet diffusée sur les différents médias du service public, dont le mot d'ordre est de faire bénéficier les auditeurs, internautes et téléspectateurs de son expertise en la matière. 

La RTBF se dédoublera littéralement pour suivre notre équipe nationale avec des équipes tv, radio et web qui suivront pas à pas Marc Wilmots et ses troupes lors de leurs entraînements et de leurs déplacements. Un travail qui se fera en commun avec la VRT pour que la couverture soit la plus complète possible.

Le service public n'a pas attendu le coup d'envoi de la Coupe du monde pour se mettre aux couleurs du Brésil. Des documentaires liés à l'événement sont déjà diffusés actuellement et l'offre s'agrandira d'ici à la mi-juin. Le jaune et le vert seront toutefois plus présents encore à partir du 12 juin.

En télévision, tous les matches seront diffusés en direct (à 18h00, 21h00, 0h00 ou 3h00). La plupart d'entre eux seront retransmis sur La Deux, à l'exception du match d'ouverture, de la finale et des rencontres de la Belgique qui bénéficieront de la visibilité de La Une. Lorsque deux rencontres se disputent simultanément, elles seront diffusées sur La Une et La Deux. En raison de problèmes logistiques et du coût financier que cela représente, les journalistes commentant les matches sur place ne pourront s'appuyer sur l'aide d'un consultant.

Ces derniers (Philippe Albert, Benjamin Nicaise et Khalilou Fadiga) seront en revanche bien présents aux côtés de Benjamin Deceuninck lors des émissions encadrant les différents matches et lors du magazine quotidien "Viva Brasil Le Mag", qui reviendra sur l'événement pour en donner une couverture la plus large possible.

Vivacité sera la radio du mondial, promet la RTBF. L'entièreté de l'événement sera couvert, avec en point d'orgue les matches des Diables Rouges retransmis en intégralité. Un journaliste sera "infiltré" au sein du camping des supporters installé en bord de mer à Rio de Janeiro.

Les autres radios du service public vivront elles aussi au rythme brésilien durant le mois de juin. Des pages spéciales seront consacrées à l'événement sur La Première, notamment durant les journaux parlés dont certaines séquences seront réalisées depuis Rio de Janeiro, mais également sur les ondes de PureFM, Musiq3 et Classic 21.

Pour l'ensemble du personnel du service public dépêché au Brésil, le Mondial représente plus de 400 nuitées sur place et une centaine de voyages en avion. "Un travail logistique très complexe que nous préparons depuis près d'un an, les distances entre les différentes villes étant en outre très importantes", explique Rodrigo Beenkens, qui commentera sa sixième Coupe du monde et se chargera de toutes les rencontres des Diables Rouges.

Le mot d'ordre lors de ce mois footballistique sera avant tout de faire bénéficier le public de l'expertise de la RTBF et de ses journalistes. "Toute la rédaction sera mobilisée sur toutes les plateformes, de manière à ce que tout le monde puisse consommer l'événement. Des éditions spéciales des journaux télévisés sont notamment prévues. Nous n'oublierons pas de couvrir les aspects autres que sportifs, que ce soit en Belgique ou au Brésil", assure Jean-Pierre Jacqmin, directeur de l'Information et des Sports à la RTBF.