Télévision Selon une étude, 75 % des Français ne regardent pas les publicités à la télévision.

On la dit en perte de vitesse, progressivement délaissée par les téléspectateurs de plus en plus accros à un autre écran, celui de leur ordinateur, de leur tablette ou de leur smartphone. Pourtant, la télévision garde ses adeptes, en tout cas en France. Pas moins de 93 % des Français regardent ses programmes en moyenne 3 heures par jour contre à peine plus de trois quarts d’heure sur un ordinateur. Voilà qui doit réjouir tous ceux qui y diffusent de la publicité à grands coups de centaines de milliers d’euros.

Ce qui les fera moins rire, en revanche, c’est le résultat d’une étude publiée dans Le Parisien daté de mercredi. On y apprend que 75 % des personnes sondées (1071 personnes de 18 ans et plus interrogées les 13 et 14 septembre) déclarent s’en détourner lorsqu’elle débarque sur l’écran.

Détail cocasse , précise l’article du Parisien : l’opérateur public chargé de la distribution d’eau à Paris constate une hausse de la consommation lors des tunnels publicitaires diffusés pendant les grands événements. C’était vrai à l’occasion de l’élection présidentielle du 7 mai (une consommation en hausse de 20 % à la fin des débats) comme en 1998 lors de la finale de la Coupe du Monde de football (55 % de consommation supplémentaire pendant la mi-temps). L’organisme ne voit qu’une explication au phénomène : les publicités à la télé, c’est l’heure de la pause pipi.

Mais les téléspectateurs n’ont pas qu’une envie pressante lorsque déboule la publicité sur leur petite lucarne : 85 % changent de chaîne, 68 % baissent ou coupent le son et 31 % éteignent carrément leur poste de télévision.