Télévision

TF1, 20 h 50. Malgré l'absence de Muriel Robin et Yannick Noah, la magie opère encore et toujours

Envoyée spécialeen franceSophie Lagesse

STRASBOURG "Chaque année, avec Jean-Jacques Goldman, nous nous disons qu'il est impossible de faire mieux que l'année précédente. Et pourtant, c'est le cas", confie dans un sourire Véronique Colucci, la femme de Coluche.

Elle a raison ! Pendant plus de trois heures, la magie opère sur les nombreux spectateurs présents dans le tout nouveau Zénith de Strasbourg. Et pourtant, sur scène, de grands habitués de la famille des Enfoirés manquent à l'appel. Muriel Robin, dont Mimi Mathy excusera l'absence par une blague ("Muriel s'excuse, mais elle est tellement ravie des Vélibs à Paris qu'elle a décidé de nous rejoindre à vélo. Elle est toujours sur la route"), aurait raté ce rendez-vous pour cause de rupture sentimentale douloureuse.

Yannick Noah brille également par son absence. Sa tournée ne lui permettant malheureusement pas de consacrer une semaine au spectacle. Liane Foly ou encore Emmanuel Moire ont été excusés après avoir tous les deux subi des mésaventures qui les ont conduits à se retrouver la jambe dans le plâtre !

Heureusement, la machine est tellement bien rodée que le spectacle ne pâtit pas de ces absences. Sur le thème des Secrets des Enfoirés et dans le décor d'un château médiéval, la quarantaine d'artistes présents sur scène a fait chanter et rêver les 70.000 personnes venues assister durant toute la semaine au show.

De petits nouveaux sont également venus enrichir la troupe, les deux Christophe, Maé et Willem, se sentaient déjà comme chez eux. Frédéric Diefenthal a lui aussi intégré la famille des artistes soutenant les Restos du Coeur.

Comme les années précédentes, les mises en scène, les costumes, les chorégraphies, les décors magnifiques, les blagues de Mimi Mathy et de Pierre Palmade sont le ciment de ce rendez-vous télévisuel incontournable.

Parmi les beaux moments de la soirée, on retiendra le tableau sur la chanson Le dîner avec Michèle Laroque, Marc Lavoine ou encore Jean-Baptiste Maunier. Ou encore En apesanteur avec les jolies Claire Keim et Tina Arena volant au-dessus de la scène.

Évidemment, le clou du spectacle reste la collégiale sur l'hymne de l'année, L'amitié , suivie par le traditionnel, et toujours poignant, Aujourd'hui on n'a plus le droit...



© La Dernière Heure 2008