Télévision

Audrey Leunens, Thomas Ancora et Stephan van Bellinghen rejoignent la troupe cette année

BRUXELLES Ce sont les nouveaux visages du spectacle 2010. Des premiers pas qu’ils sont ravis d’effectuer. Petites confidences entre deux répétitions…

Audrey Leunens  : “Je joue Susan, l’épouse de Luc Gilson”, explique la présentatrice de la météo de RTL. “J e suis la propriétaire de la villa. C’est moi qui ai tout l’argent. C’est un personnage très catho, très coincé, strict. Autant dire qu’il s’agit d’un rôle de composition !” C’est Jean-Paul Andret qui est venu lui proposer le rôle. “J’ai regardé si je pouvais concilier la pièce avec mes autres activités et j’ai accepté. C’est vrai que c’est lourd. Il y a trois ou quatre répétitions par semaine, plus la tournée. Mais on sait pourquoi on le fait. Et c’est gai, car ça permet de voir ses collègues de RTL différemment.”

Audrey avoue malgré tout être un peu stressée. “J’ai fait 3 ans de diction, mais j’avais 12 ans ! Heureusement, ce n’est pas un trop gros rôle. Mais j’ai le trac d’être face au public.”

Thomas Ancora : le comparse de Nancy Sinatra dans Tom et Nancy joue ici le neveu de Jean-Paul Andret. “On campe deux gangsters en cavale qui s’introduisent dans la maison en pensant qu’elle est vide et ce n’est évidemment pas le cas.” Lorsque Jean-Paul Andret lui a proposé le rôle, Thomas n’a pas hésité une seconde. “Je suis comédien à la base, donc c’est dans mes cordes. J’ai déjà fait du théâtre, des films et des séries. La pièce du Télévie me permet de faire quelque chose qui me passionne tout en œuvrant pour la bonne cause.”

Stephan van Bellinghen  : le Monsieur météo de RTL va effectuer avec Les Coucous ses premiers pas sur scène. “Je n’ai jamais fait de théâtre ! Je voulais cependant prendre des cours à la Ligue d’impro, mais ce n’était pas possible à cause de mes horaires. Lorsque Jean-Paul est venu me trouver, je me suis dit que c’était le moment. Je joue le frère de Jacques van den Biggelaar. Je suis le gardien de la maison. C’est un rôle qui compte. C’est très stressant, c’est un challenge, mais je le fais avec beaucoup de plaisir.” Qui plus est, participer à la pièce au profit du Télévie revêt une signification particulière pour Stephan. “Je suis en effet également réalisateur télé et je réalise notamment la soirée du Télévie. Ça me tient donc à cœur, d’autant que je connais pas mal de personnes qui sont décédées du cancer.”



© La Dernière Heure 2009