Télévision

Le dérapage du monsieur météo de RTL lui a coûté cher


BRUXELLES En fin d'après-midi ce lundi, le présentateur de la météo de RTL-TVI a bel et bien été licencié par la direction du groupe RTL. "Ses prises de positions sur Facebook rendent la poursuite de la collaboration impossible. Et les différentes interviews qu’il a données par la suite sont incompatibles avec sa position d’homme public. En tant que représentant RTL, il a le devoir de réserve qui y est associé" a déclaré la chaîne par voie de communiqué.

Pas plus tard que ce week-end, Luc Trullemans s'annonçait en danger suite au dérapage dont il s'est rendu coupable en fin de semaine dernière, sur Facebook. Philippe Delusinne, patron de RTL, justifiait les craintes de son météorologue. "La gravité des propos justifiait absolument une telle réactivité. J’ai appris l’existence de ces propos vers 22 heures. Une demi-heure plus tard, j’appelais Luc Trullemans. Vers 23 heures, un communiqué de presse annonçant sa suspension était envoyé aux rédactions", explique d'abord l'intéressé.

Il poursuivait: "Lorsque je l’ai eu ce vendredi, je lui ai demandé que les choses se calment. J’ai prôné l’apaisement et je ne trouve pas judicieux d’avoir répondu à toutes les sollicitations des journalistes en expliquant, notamment, qu’il n’est pas raciste parce qu’il a eu une petite amie algérienne. C’est simplement maladroit. Si la sanction pourrait se transformer en licenciement? Absolument. C’est tout à fait envisageable (...) Il faut souligner deux choses: il y a d’abord les propos sur Facebook qui sont inacceptables. Mais, en plus, chaque personnalité publique de notre groupe a un deuxième nom de famille qui est RTL. Quelles que soient ses appréciations sur la société, lorsqu’il les met sur sa page Facebook, il lie ses propos à l’image de RTL."

Cet article génère un nombre très important de commentaires qui doivent être tous revus en raison du sujet abordé. Il ne nous est matériellement pas possible d’assumer cette charge additionnelle. En conséquence, nous ne pouvons traiter l'entièreté des commentaires. Veuillez nous en excuser. Merci de votre compréhension. La modération.

© La Dernière Heure 2013