Télévision Depuis un an et demi, Mareva Galanter est retournée à Paris mais son cœur, lui, est resté à Tahiti.

"La Belgique me manque", nous confie Mareva Galanter, qui a quitté, il y a un an et demi, sa magnifique villa d’Uccle, où elle habitait avec l’animateur de TF1 Arthur, compagnon et père de sa fille Manava (20 mois), pour aller s’installer à Paris. "Pour le boulot, c’est plus simple. Mais je ne retrouve cependant pas la douceur de la Belgique en France. En Belgique, j’avais la chance de vivre dans une maison avec un grand jardin. Puis, j’y ai passé toute ma grossesse donc j’étais forcément plus cool."

Ce jeudi, l’ex-Miss France et animatrice télé de 38 ans est toutefois revenue dans la capitale belge pour faire la promotion de ses produits Good Organic Only et du Poke Bowl Detox, une recette exotique qu’elle a élaborée pour Sushi shop. Si Mareva Galanter adore manger sain et bio, elle craque cependant volontiers pour une gourmandise de chez Maison Dandoy. Ça tombe bien, la boutique est à quelques pas du lieu de l’interview…

Vous êtes très attachée aux produits sains et bio. À la maison, c’est ce que vous cuisinez aussi ?

"Oui ! C’est dans ma culture de manger sain, cru et bio. C’est d’ailleurs moi qui cuisine à la maison. Tout le monde mange mes plats. De toute façon, ils n’ont pas le choix ! Sinon, ils n’ont qu’à commander autre chose !" (rires)

Vous vous accordez toutefois un plaisir de temps en temps…

"Souvent même ! Je m’accorde des plaisirs car je ne veux pas de frustration. J’adore les gourmandises donc j’en mange. Je refuserais d’ailleurs qu’on me demande de faire attention à mon poids pour quoi que ce soit. Je suis bien dans mon corps et dans ma tête. De toute façon, il n’y a pas de secret : si on prend soin de soi, on se sent bien."

Vous avez dernièrement participé au film d’animation de Disney, Vaiana. Avez-vous d’autres projets au cinéma ou à la télévision ?

"On me retrouvera le mois prochain sur Paris Première. Mais pas au théâtre, ni au cinéma pour le moment. Maintenant que je suis maman, je ne cours plus après. Je n’ai plus envie de m’imposer d’être au théâtre tous les soirs ou sur les plateaux de tournage. Je suis maman avant tout."

Vous êtes également douée en danse. Aimeriez-vous participer à Danse avec les stars ?

"On me l’a proposé plus d’une fois ! J’ai toujours refusé parce qu’il faut une discipline physique que je n’ai pas. C’est un challenge que je ne suis pas prête à relever. Mais, j’adore regarder l’émission."

Regardez-vous Arthur à la télévision ?

"Non seulement je le vois tous les jours mais je le regarde aussi à la télévision quand j’ai le temps. Je n’ai cependant pas de rendez-vous avec ma télévision. Quand je tombe dessus, j’aime encore bien regarder The Voice . Je trouve les candidats talentueux !"

Pourriez-vous présenter une émission en duo avec Arthur ?

"Non ! On vit déjà ensemble, ça suffit ! On ne va pas travailler ensemble non plus ! (rires) Puis, je ne pense pas qu’il trouverait du temps pour autre chose. Il anime des émissions d’hypnose, Vendredi, tout est permis et produit des émissions par-ci par là. C’est un workaholic. J’ai toutefois participé deux fois à son émission pour l’association Les Bonnes Fées."

Donnez-vous des conseils, par exemple vestimentaires, à Arthur avant l’un de ses passages à la télévision ?

"Ah oui ! Beaucoup même mais il fait ce qu’il veut. Parfois, il écoute, parfois il s’en fout ! (rires) Je n’ai pas peur de dire ce que je pense en tout cas. Lui me le dit moins mais je fais moins de choses aussi. Chacun a son domaine et son univers."

Plus tard, aimeriez-vous que votre fille baigne, elle aussi, dans l’univers de la télévision ?

"Non. Je ne sais pas ce que la vie lui réservera mais j’aimerais bien la préserver de la médiatisation. Elle a déjà des parents médiatisés et j’aimerais qu’elle s’épanouisse en dehors de tout ça."

Êtes-vous une maman très protectrice ?

"Pas du tout ! Je suis une maman assez cool et super poule. (sourire) J’ai un amour inconditionnel pour ma fille. Je me demande d’ailleurs pourquoi je n’ai pas dix enfants !" (rires)

Aimeriez-vous avoir d’autres enfants ?

"Oui et non. Je ne sais pas… En fait, je ne me projette pas. Je profite à 100 % de ce qu’il m’arrive avec ma fille. C’est un full time job d’être maman. Est-ce que j’aurais le temps d’avoir plusieurs enfants ? Je ne sais pas…"


"Je pense que Geneviève de Fontenay a fait son temps"

Entre l’ancienne présidente du Comité Miss France et la Tahitienne, l’ambiance n’a pas toujours été au beau fixe

En 1999, alors qu’elle n’avait que 19 ans, Mareva Galanter a été élue Miss France. Un sacre qui a poussé la jeune femme à quitter Tahiti pour venir s’installer en métropole. "Ça a été très difficile. J’ai mis trois ans à m’adapter à la culture française et au tourbillon qu’il y a eu après Miss France", nous confie l’animatrice, dont le cœur est resté sur son île d’origine. "J’y ai toute ma famille. C’est d’ailleurs pour ça que j’y reviens tous les ans. Je ne regrette cependant pas d’être venue m’installer en France. Voyager ouvre l’esprit. Aujourd’hui, je me sens d’ailleurs très européenne. Mon île me manquera toujours mais je pense que si j’y retournais vivre, je m’ennuierais ! Peut-être quand je serai grand-mère…"

Aujourd’hui, portez-vous encore l’étiquette "Miss France" sur vous ?

"Elle me suivra toujours car je suis Miss France pour toute la vie. Au départ, on est un peu rebelle et on se dit qu’on ne veut plus parler de cette élection. Avec le temps, je me suis rendu compte que je vivais très bien avec. L’image de Miss France a évolué. Désormais, quand les gens regardent Miss France, il y a une vraie admiration dans leur regard."

Que pensez-vous du départ de Geneviève de Fontenay ?

"Je pense que Geneviève a fait son temps. J’ai beaucoup de respect pour ce qu’elle a construit et ce qu’elle a fait. Mais, je trouve qu’elle a beaucoup été plainte pour son départ. C’était son choix, elle n’a pas été mise dehors !"