Télévision Maria del Rio fait, pour la première fois, partie du casting officiel de la pièce du Télévie. Interview.

Depuis des années, les animateurs de la maison RTL Belgium montent sur scène afin de récolter des fonds pour le Télévie. Le nom de Maria del Rio n’avait cependant jamais (tout comme Sophie Pendeville et Olivier Leborgne) fait partie du casting officiel d’aucune pièce - elle avait, le temps de quelques représentations, remplacé au pied lever Sandrine Corman partie sur M6. Enfin, jusqu’à aujourd’hui. L’animatrice du Good Morning de Radio Contact - récemment devenue ambassadrice de la chaîne ZEB - mettra, cette saison, ses talents de comédienne au profit de la cause dans Boeing Boeing, un vaudeville de Marc Camoletti (auteur de Pyjama pour six, pièce du Télévie 2009). "J’avais déjà entendu parler de cette pièce. Quand c’est comique, ça m’intéresse ! Je suis d’ailleurs très fière d’en faire partie aux côtés de mes camarades de RTL-TVI", explique celle qui partagera la scène avec Sandrine Corman, Sandrine Dans, Michael Miraglia, Sophie Pendeville et Olivier Leborgne. "C’est un casting cinq étoiles . On y retrouve des animateurs habitués de la scène et d’autres qui font leurs premiers pas sur les planches mais qui s’en sortent vraiment pas mal. J’ai été bluffée! Le plus dur pour nous : accorder nos agendas. C’est bien simple, Jean-Paul Andret, le metteur en scène, devient à chaque fois fou quand six jours s’écoulent entre deux répétitions. Jean-Paul est un metteur en scène très exigeant mais très drôle aussi ! En fait, c’est vraiment une machine à blagues. Et, en plus de ça, il a un rire communicatif. Les répétitions ne vont donc que bien se passer ! J’en suis certaine."

Son rôle? Celui d’une hôtesse de l’air espagnole au tempérament de feu qui se retrouvera dans le même vol que son compagnon... et ses autres femmes à qui il a promis le mariage!

Le théâtre, ça représente quoi pour vous ?

"C’est ma passion depuis vingt ans. Je suis montée sur la scène du Théâtre des Galeries à 19 ans. Autant j’ai le trac avant de monter sur scène, autant je ne peux pas m’en passer ! C’est un bonus que je m’octroie, qui complète ma vie. C’est là que je me suis totalement réalisée."

Quel sentiment ressentez-vous quand vous êtes sur scène, face à un public ?

"J’aime avoir le retour des rires des gens. C’est comme une piqûre de vitamines pour moi. Il peut m’arriver n’importe quoi pendant la journée, des choses positives ou négatives, dès que j’arrive sur scène, j’endosse un rôle, je ne suis plus Maria mais mon personnage et le public ne remarque rien. Je suis même montée sur les planches en étant malade. C’est vous dire…" (sourire)

Comment vous y prenez-vous pour répéter vos textes ?

"Moi ? J’ai une mémoire du corps ! (rires) Je m’explique. Je suis incapable de m’installer dans mon salon pour répéter mon texte comme un perroquet. J’ai besoin de bouger et d’imaginer les autres comédiens sur scène. J’ai besoin de l’imaginer à des endroits précis. C’est ainsi que je répète mes textes, que mes répliques me viennent."