Télévision L’animatrice de la RTBF a réalisé une collection spéciale Who’s that dog pour que nos amis à quatre pattes puissent, eux aussi, soutenir les Diables Rouges!

Il faudrait vivre sur une autre planète pour ignorer que l’événement sportif de cet été n’est autre que La Coupe du Monde de football qui aura lieu en Russie du 14 juin au 15 juillet prochains. Grâce à la collection éphémère Red Dog de la marque Who’s that dog (www.whosthatdog.be), créée par Maureen Louys, animatrice de la RTBF, nos amis à quatre pattes pourront, eux aussi, supporter les Diables Rouges en portant des colliers, nœuds papillons et foulards aux couleurs noir-jaune-rouge. " L’idée est que le style du chien soit tout à fait raccord avec celui de son maître ", explique Maureen Louys qui a trouvé l’inspiration lors d’une rencontre avec les stars du ballon rond. " On a eu l’occasion de rencontrer les Diables Rouges lors du tournage de plusieurs capsules d’été pour la RTBF. C’était super marrant car on devait leur faire dessiner des mascottes. Je me rappelle avoir fait équipe avec Marouane Fellaini. C’est cette expérience qui m’a donné envie de réaliser cette collection spéciale Mondial 2018. J’espère que ça leur portera chance ! "

Sur le gazon du RRCW Royal Racing Club de Waterloo, la pétillante animatrice de The Voice Belgique lève le voile sur plusieurs de ses créations spéciales Coupe du Monde. " Tout est fait main ce qui garantit une qualité de produit irréprochable" , tient-elle à préciser. " Je fais des recherches et me promène dans les magasins de tissus et de rubans pour trouver de nouvelles idées. Une fois le tissu acheté, je m’installe dans mon petit atelier et je travaille en musique. J’adore ça ! Ça me détend!"

Quand vous êtes-vous lancée dans le business d’accessoires pour chien ?

"Il y a un peu plus de deux ans. Au départ, je cherchais des accessoires pour Juliette, mon teckel de dix ans, et je ne trouvais pas ce que je voulais. Les accessoires pour chien sont assez limités. J’imaginais certaines pièces qui lui auraient bien été. Du coup, je me suis dit : pourquoi pas les faire moi-même ! D’autant plus que j’ai toujours aimé la couture. Bon, le premier jet était laborieux ! (rires) Mais, j’ai persévéré. J’ai donc commencé ma collection avec des nœuds papillons écossais au petit côté vieille Angleterre. Au fur et à mesure que je crée des articles, je les montre à mon entourage : ma sœur, ma maman et Raph, mon compagnon. Ils me donnent leurs avis et, en fonction de ça, je les propose sur mon site Web."

D’où vient cet intérêt pour la couture ?

"On est tous des manuels dans la famille. La preuve avec ma sœur qui crée ses propres bijoux. Ma grand-mère était couturière. Elle m’apprenait un tas de choses. À l’école, j’avais d’ailleurs une petite machine avec laquelle je réalisais de petits vêtements pour mes poupées. Par la suite, j’ai fait des costumes pour mes amis d’enfance."

Est-ce que, comme votre sœur Barbara Louys, vous aimeriez ouvrir votre propre boutique ?

"Oui, bien sûr ! Pour le moment, je propose une boutique en ligne et je participe à pas mal de salons et foires du jardin. Je me rends à ces événements au volant d’un vieux van Volkswagen où j’expose tous mes accessoires. Dans l’avenir, ça me plairait bien d’avoir ma propre boutique. D’autant plus que j’adore parler avec d’autres personnes qui sont passionnées par les chiens."

© DEMOULIN BERNARD

Vous avez toujours eu un chien de compagnie ?

"T-O-U-J-O-U-R-S ! Quand j’étais petite, j’avais un bouvier des Flandres. Ensuite, un bichon maltais blanc. Et, pour finir, des teckels à poils durs qui s’appellent Juliette et Sidonie. J’aime leur côté rustique et grosse moustache ! (rires) Elles sont très collantes. Je me renseigne d’ailleurs beaucoup sur la façon dont elles pourraient accepter la présence d’un futur bébé puisque c’est dans nos projets avec Raph. Je pense qu’il y a vraiment moyen de faire ça sans les brusquer. Une chose est sûre : je ne pourrais jamais me séparer d’elles. Elles m’accompagnent pratiquement partout !"

… même au travail ?

"Aussi ! Quand Juliette était bébé, je la prenais avec moi à la RTBF. Elle était dans une petite cage et ne dérangeait personne. En fait, elle faisait partie de l’équipe. Ensuite, quelqu’un s’en est plaint et je n’ai plus pu l’emmener avec moi. Lors de l’émission spéciale La Belgique au top de l’Eurovision, elle a toutefois pris l’antenne au côté de Gérald et moi."

Avez-vous déjà songé à arrêter votre activité dans les médias pour vous consacrer à Who’s That Dog ?

"Non, tout simplement parce que je ne pourrais pas me passer ni de l’un ni de l’autre. J’ai une bonne organisation. Le 10 mai dernier, j’ai fini ma saison télévisuelle avec l’Eurovision. À part le tournage de quelques interpubs pour la RTBF, je me consacre totalement à la création d’accessoires pour chiens. Ça me demande énormément de temps. Je profite des vacances pour présenter mes produits à des événements extérieurs pour chiens. Je ne commencerai à préparer la rentrée télé qu’à partir des mois de juillet et août."

Et que nous réservez-vous pour la rentrée prochaine ?

"Je croise les doigts pour que mes activités restent telles quelles à la RTBF. C’était une année exceptionnelle. C’était, par exemple, ma meilleure saison de The Voice Belgique . Les talents étaient incroyables et le banc de coachs parfait ! Le challenge pour la huitième saison ? Essayer de faire encore mieux !"

Avec tout cela, vous ne nous avez pas donné vos pronostics pour cette Coupe du Monde…

"Je suis les matchs mais sans aucune prétention. Je ne vais pas dire que je suis une fan hyper assidue. Ce que j’adore, c’est regarder la cérémonie d’ouverture sur un écran géant avec des potes. Pour moi, le Mondial reste l’un des moments fédérateurs par excellence."

Jusqu’au vendredi 15 juin 2018, Maureen Louys vous propose de gagner un collier Red Dog (modèle ci-dessous) d’une valeur de 39 euros afin que votre chien soit fin prêt pour le Mondial. 

Cinq gagnants seront tirés au sort à la fin du concours. Tentez votre chance et répondez aux questions ci-dessous