Télévision Ce lundi, le Belge Maximilien Dienst a rendu son tablier dans Top Chef.

Son caractère un peu fantasque nous aura fait passer de bons moments devant notre petit écran. Malheureusement, Maximilien Dienst a été contraint de replier son tablier ce lundi soir dans Top Chef . Une élimination qui lui fait ni chaud ni froid. "Je ne suis pas triste. J’aurais, évidemment, préféré terminer premier. Mais, c’est le jeu" , nous confie l’Hottonais de 23 ans qui tient actuellement le restaurant étoilé Les Pieds dans le plat avec son père.

Quelle est la raison de votre départ, selon vous ?

"On nous demande toujours de nous démarquer et de faire la différence. J’ai peut-être voulu aller trop loin, j’en ai peut-être un peu trop fait cette fois-là. Il fallait trouver un juste milieu. C’est dommage mais ça reste un jeu. On peut faire un parcours à chier et s’en sortir tout le temps. Il y en a qui sont toujours dans la compétition et qui ont déjà sorti des merdes. Moi, j’en ai jamais sorti et je suis dehors. Mais bon, en même temps, je n’ai pas attendu de faire Top Chef pour savoir cuisiner."

Qu’est ce que vous a apporté Top Chef ?

"Ça apporte évidemment un plus. Au restaurant, on a eu un gros boum avec l’étoile et un autre avec Top Chef . C’est pour ça qu’on met le restaurant en vente. On veut se renouveler et avoir un autre boum pour notre clientèle dans les années à venir. Celle-ci a d’ailleurs évolué puisque depuis Top Chef , beaucoup plus de jeunes viennent manger au restaurant."

Est-ce que vous ressentiez la compétition en cuisine ?

"Non. Personnellement, je ne suis pas un compétiteur. Celui qui ressent la compétition a une grosse faiblesse humaine. Puis, je suis beaucoup trop prétentieux pour me comparer aux autres." (rires)

Qui voyez-vous gagner Top Chef cette saison ?

"Jean-François ou Franck. Mais bon, on ne peut pas savoir à ce stade. Tout dépend vraiment de l’émission. Si j’étais juge, je me ferais gagner ! (rires) Il faut savoir que ce sont pas les meilleurs cuisiniers qui gagnent Top Chef . C’est une émission télé ou il y a de très bons cuisiniers, je vous l’accorde, mais ce n’est pas ça être cuisinier-restaurateur. Tout le monde sait sortir un plat de génie par jour pour trois membres du jury. Bosser pour quarante couverts tous les jours avec la même rigueur, c’est autre chose. C’est ça faire le métier de cuisinier. Top Chef , ce n’est que de la télévision. Le mec qui sort de là ne va pas être le cuisinier de l’année. Il y a d’anciens candidats qui ont bien réussi mais il y en a aussi qui sont sortis de là et qui n’ont rien foutu de leur vie parce que ce sont des branquignoles."


Ses phrases cultes…

Sujet de plaisanterie favori du coquin Max, même en cuisine ? Le sexe bien sûr. De quoi faire du chef belge un candidat inoubliable !

Je ne vais pas le faire, je ne suis pas bête. Je ne veux pas me griller. Ça m’aurait amusé, mais ce n’est pas politiquement correct." Maximilien Dienst n’est pas passé loin d’une carrière dans le X. Plutôt très à l’aise sur le sujet, le jeune chef a tendu la perche au site porno amateur Jacquie et Michel qui lui aurait proposé une participation dans ses films.

Max s’est forgé une sacrée réputation - au-delà de celle de chef étoilé dont il bénéficiait déjà - à travers Top Chef. Le Belge est devenu le candidat inoubliable de cette saison, grâce à ses phrases cul (tes), gentiment provocantes. Mais on vous l’assure, de dragueur un peu trop porté sur la chose à l’écran est en fait, dans la vie, un charmant jeune homme… qui aime faire rire, comme il nous l’a démontré lors de notre rencontre dans son restaurant - qu’il tient avec son père et qui vient d’être mis en vente - à Hotton, Les pieds dans le plat. "C’est lourdingue à mort, mais ça me fait rire ! Mais ce n’est pas comme ça que je drague dans la vie. Sinon je ne choperais pas beaucoup ! (rires) J’aime faire rire. Femme qui rit à moitié dans son lit… le tout étant de trouver l’autre moitié !" Pour le rire donc, voici un florilège de ses top interventions face caméra. Et dire qu’il s’est parfois retenu !

"Je préfère faire chavirer le cœur d’une femme que d’un homme. Évidemment que je vais pas séduire les deux rugbymen…" De quoi lui assurer d’emblée une place dans le cœur et la brigade d’Hélène Darroze.

"Si tu t’es fait plaquer par Claudia Schiffer, c’est que tu l’as sautée au moins une fois". C’est par cette phrase que tout a commencé. Maximilien allait devenir un personnage attach (i) ant de Top Chef.

"Je sais bien que je suis rapide, on m’appelle le lapin. Mais j’ai mes limites quand même !" On lui demandait juste de reconnaître un maximum d’ingrédients en un temps record (1 minute).

"Mon but c’est d’étonner par le goût, pas par des techniques. Si je fais fumer ma Saint-Jacques pendant 12 heures avec la peau de mes c*** pour leur faire des trucs délirants, ce sera pas bon quoi…" Tout est clairement dit.

"Il paraît que les gosses, c’est comme les pets, on ne supporte que les siens". Oui, c’est fleuri…

"Je n’admets jamais mes erreurs. C’est ma force." Pour le coup, il est bien obligé d’admettre qu’il s’est fait éliminer.