Télévision Mike Horn balance sur les stars qu’il a emmenées à l’aventure pour son émission, À l’état sauvage.

Certaines stars hexagonales risquent de regretter amèrement d’avoir participé à l’émission de M6, À l’état sauvage. Déjà, de par les conditions extrêmes de tournage, comme l’a confié Adriana Karembeu : "Je ne m’attendais pas à ce que j’ai subi sur place. Je me suis même demandé si je n’avais pas un ennemi à M6 qui rêvait de me faire endurer cela (rires) ! Personne ne s’attendait à cette tempête ni à l’arrivée si précoce de la saison des moussons. C’était une vraie situation de survie ! Pour la première fois de ma vie, j’ai pensé qu’il était possible que je m’endorme tout doucement dans ce froid et que je ne me réveille plus… J’ai cru ne plus jamais faire partie du monde des vivants."

Non seulement l’explorateur Mike Horn leur en a fait baver, dans les coins les plus reculés de la planète, mais en plus, l’homme qui n’a peur de rien balance ensuite sur les candidats. Et ils en prennent pour leur grade. Voici en effet ce qu’il a dit sur les stars à la sortie des prises de vues.

M. Pokora. "Je n’ai pas peur de dire aux gens ce que personne n’ose leur dire. Quand Matt m’engueule, je lui réponds : Tu es qui ? Ce n’est pas parce que tu as gagné Danse avec les stars que j’ai du respect pour toi. J’aime soutenir les gens qui ont travaillé dur pour arriver où ils en sont, mais je ne suis pas ton fan. Tu as des millions d’abonnés sur Instagram, mais ici c’est toi mon follower. Tu ne peux pas me virer, parce que ta vie dépend de moi. Si je pars, tu crèves."

Christophe Dechavanne. "ll polluait l’air autour de moi. Il parlait tout le temps. Son plus grand atout dans ses émissions est devenu son plus grand défaut. Je lui ai dit : tu es chiant ! Je peux passer six mois sur la glace sans dire un mot, pour moi le silence a plus de sens que les paroles. Si j’avais été seul avec Christophe, je l’aurais bien laissé au fond de la jungle. (Il rit.)"

Shy’m. "Tout le monde croit que je suis tombé amoureux d’elle ! Elle a tellement de charme et d’énergie qu’elle peut facilement emballer les gens. Or je ne voulais pas mordre à l’hameçon et que ce soit elle qui mène les choses… J’ai deux sœurs, deux filles, et je suis fier d’elles. Alors les femmes je les protège. Et j’adore leur courage."

Adriana Karembeu. "Au début, j’ai imaginé qu’elle serait un boulet et je le lui ai dit. Au final, c’est elle qui m’a inspiré. Quand elle est arrivée dégueulasse, pleine de boue, en bas de la montagne, je ne l’ai jamais trouvée plus belle."

Michael Youn. "Il cherchait des réponses à sa vie, savoir comment être heureux."