Télévision

Jusqu’au 13 janvier, date de la finale de Miss Belgique 2018 qui sera diffusée sur AB3, nous vous invitons à découvrir les trente candidates. Aujourd’hui, Dhenia Covens.

Le fait est que, depuis plusieurs années, beaucoup de candidates de Miss Belgique ont un petit ami footballeur. Celui de Dhenia Covens, de Vremde, à 12 km d’Anvers, fait du bakset en deuxième division. "C’est différent, hein ?" Ça l’amuse…

Grande, longs cheveux bruns et visage racé : "Pocahontas !" Ça, ça la fait vraiment rire. Elle en a pris l’habitude : tous ses copains lui ont dit qu’elle ressemblait à la princesse indienne de Disney. Et elle assume !

Dhenia a 24 ans : "Cela fait quelques années que je participe à des concours de Miss. Mon objectif a toujours été d’atteindre Miss Belgique : c’est quand même le plus grand concours. J’avais mes études. Mais le temps est venu où, à cause des limites d’âge, c’était maintenant ou jamais. Il y a un avantage : quand on est plus âgé, on a plus d’expérience et de maturité."

Des expériences ? Elle a beaucoup voyagé. "Équateur, Costa Rica, Malaisie, Bulgarie… Je suis toujours partie seule. Mais je ne vais que là où je connais quelqu’un sur place. Quand j’ai appris que nous allions nous rendre, avec les Miss, pendant une semaine en Égypte, j’avoue, par contre, que j’étais moins rassurée."

Son père est serrurier, sa mère garde-malade dans un institut qui accueille des personnes atteintes de fibromyalgie. "Personnellement, j’ai fait deux années de criminologie. J’ai dû arrêter pour des raisons familiales. Je me dirige vers une carrière dans le maquillage."

© DR