Télévision

Jusqu’au 13 janvier, date de la finale de Miss Belgique 2018 qui sera diffusée sur AB3, nous vous invitons à découvrir les trente candidates. Aujourd’hui, Magali Hadji. SMS MB30 au 6665.

Père belge et mère marocaine. Cheveux bruns, évidemment. De visage, elle tient plutôt de son père et elle a le nom de famille de sa mère. Magali a déjà gagné quelque chose à Miss Belgique : son premier voyage en avion. Pour l’Égypte. Magali a 20 ans. Elle est d’Anderlecht. Avec l’atout d’être parfaitement bilingue. "Je parle aussi l’anglais. Mais je n’ai pas un bon accent."

Comment est-elle arrivée à Miss Belgique ? Elle l’ignore totalement ! "Quelqu’un m’a inscrite. Est-ce une amie, un membre de la famille ? J’ai cherché pendant des jours et des jours. Je n’ai pas trouvé ! Un jour, j’ai reçu un mail de l’organisatrice : ‘Je t’attends !’ Avec la date et le lieu. J’ai renvoyé un mail : ‘Vous êtes qui ?’ Ma sœur me poussait : ‘Vas-y ! Vas-y !’ Je ne savais pas où j’allais ! Il se trouve que ce concours est quelque chose que je suis depuis toujours et, sur place, j’ai reconnu Darline, l’organisatrice, et Miss Belgique. J’ai compris que ce n’était pas une blague. Et je me suis mise à trembler comme je ne l’avais jamais fait dans ma vie."

Une fois, elle avait participé à un concours. "Top model Belgium ! Ils m’ont dit que j’étais trop grosse ! Je faisais 57 kilos pour 1,81 mètre. Du coup, j’ai mangé moins et j’ai fait du sport. Jusqu’à ce que je me sente mal…" Côté métier, elle vient de commencer des études d’infirmière. "Être infirmière pour l’armée, ça, ça me plairait."

© D.R.