Télévision

Jusqu’au 13 janvier, date de la finale de Miss Belgique 2018 qui sera diffusée sur AB3, nous vous invitons à découvrir les trente candidates. Aujourd’hui, Zoé Brunet. SMS MB22 au 6665.

À 17 ans, Zoé Brunet est une des filles les plus jeunes du concours Miss Belgique de cette année. Et aussi, avec ses cheveux gonflés et bouclés à l’africaine, une des plus spectaculaires. "Mes cheveux ? Ils sont naturels. On m’en parle beaucoup. D’une certaine manière, grâce à eux, je sors du lot."

Namuroise, de Jemeppe-sur-Sambre, Zoé a un père imprimeur, une mère qui a tenu un salon de coiffure et des origines mauriciennes : "Mais je suis née en Belgique. J’ai de la famille là-bas. Nous avions d’ailleurs prévu d’y partir pour les fêtes. Ce ne sera pas possible à cause de la grande répétition finale. Ce sera pour une autre fois."

Sa coiffure donne l’impression qu’elle fait plus que son mètre 74 qui n’est déjà pas si mal. Cinquante kilos. Et sans efforts ! "Je mange assez gras. Mais pas sucré. Je suis plus salé que sucré."

Dans le monde des Miss ? "À 14 ans, j’avais participé à Top Model Belgique. C’était en 2014. Cela m’a valu quand même de partir aux Caraïbes pour un shooting et un book. Alors oui, je serais ravie si cette participation à Miss Belgique pouvait m’ouvrir des portes du côté du mannequinat ou, pourquoi pas, en télévision."

En attendant, elle termine ses humanités : "Je ne suis pas fixée sur ce que je vais faire l’an prochain. Peut-être de la comptabilité. Le métier de mannequin m’attire, évidemment. Mais c’est difficile. C’est un monde différent."

© Swijsen