Télévision Maëva Coucke, Miss Nord-Pas-de-Calais, a été élue Miss France 2018 samedi soir.

La France a couronné samedi sa nouvelle reine de beauté et elle est Ch’ti ! C’est Maëva Coucke qui a été sacrée Miss France lors de l’élection organisée à Châteauroux. Ses dauphines sont Eva Colas - Miss Corse - et Lison di Martino - Miss Île-de-France.

À 23 ans, du haut de son mètre 76, la Nordiste est étudiante en droit et sans surprise se dit passionnée de mode mais aussi de photographie. Outre sa couronne et l’écharpe qu’elle portera durant les douze prochains mois, Maëva Coucke a été gâtée par de nombreux cadeaux. En plus d’un agenda chargé comme celui d’un Premier ministre, un appartement parisien est mis à sa disposition pendant son règne, une voiture lui a été offerte et même une trottinette électrique !

Sa prestation de samedi soir aura cependant été marquée par une polémique. Lorsqu’elle s’est présentée, la candidate du Nord-Pas-de-Calais a tenu ces propos : "Si je dois vous donner des raisons de voter pour moi ce soir, je dirais : ma sympathie, ma bienveillance, ma détermination. Et puis, après une Miss France blonde, une brune et une à la crinière de lionne… (allusion à la chevelure d’Alicia Aylies, Miss France 2017) pourquoi pas une rousse ?" Certains sur les réseaux sociaux ont perçu dans ces propos une pointe de racisme. C’est le cas de Gilles Verdez, chroniqueur de Touche pas à mon poste, qui s’est demandé, sur Twitter, si la couronne de Maëva Coucke ne lui serait pas retirée par le CSA…

Homis ce "couac", on retiendra aussi de cette élection de Miss France que le spectacle n’était pas uniquement sur scène à Châteauroux. Tous les yeux étaient aussi braqués sur la coprésidente du jury au côté de Jean-Paul Gaultier, Iris Mittenaere. L’ex-Miss France et Miss Univers 2016 a prouvé qu’elle n’avait pas volé ses couronnes. Elle était resplendissante dans les différentes robes qu’elle a portées samedi soir, surtout celle au décolleté vertigineux qu’elle portait lorsqu’elle était à la table du jury.