Télévision

Pour l'ex-Miss France Valérie Bègue, l'heure de la reconversion a sonné

Deux polémiques pour le prix d'une


PARIS Pour l'une - Geneviève de Fontenay -, elle est le mal et la décadence incarnés. Pour les autres - à peu près tous les Français qui ont voté le 8 décembre 2007 -, elle est une Miss France dont on a beaucoup parlé mais dont on n'a pas suffisamment exploité le potentiel physique...

Logique : au lendemain de son élection, Valérie Bègue s'est vue déchue du droit de défiler, portant les couleurs de la France, sur un podium international. La Dame au chapeau avait alerté les médias - et, par la même occasion, Endemol, société productrice de l'élection en télé -, à l'aube de 2008 : entre elle et cette Miss, il faudra trancher ("qu'elle aille au diable si elle veut, je m'en fous", lance-t-elle, comme un ultime missile ).

Miss Réunion est devenue Miss scandale après la parution de photos sexy (suggestives, diront les polis impures, selon la présidente du Comité). Mais Valérie garde sa couronne. Et se forge petit à petit une réputation... de trouble-fête (parfois). Son quota de popularité augmente et augmente encore. Jusqu'à ce qu'elle soit élue, par le peuple, deuxième plus belle Miss France de l'histoire. Voilà qui la rend encore plus gênante...

En marge des élections officielles, sans Geneviève de Fontenay à son bras ("je refuse de me promener dans les provinces escortée d'une fille comme ça", avait prévenu la matrone), Valérie Bègue a fait son chemin - de croix ? - en 2008. Elle a arboré durant un an son plus beau sourire - parfois forcé, vu les événements - pour mettre son titre au service de bonnes causes (la recherche médicale).

Loin des foires au boudin et loin, donc, des obligations imposées par le Comité. Si loin d'ailleurs qu'au soir de l'élection de son successeur, un océan sépare Valérie Bègue du plateau de TF1. La belle Réunionnaise vogue déjà sur d'autres flots : elle est à Hollywood où elle a fait "plein de rencontres" et tourné le pilote d'une série, confie-t-elle à Libération. Devenir actrice, c'est son objectif. "J'ai adoré jouer, je me suis vraiment amusée."

Aujourd'hui, Valérie Bègue veut se prendre en main. "J'ai rendu l'appartement qu'occupe Miss France, je ne suis plus salariée. Je reste bien entourée et je bénéficie encore de l'impact du titre, mais je sais que je dois maintenant passer à autre chose."



© La Dernière Heure 2008