Télévision

Hier déjà, Mischaël Modrikamen, président du PP, montait au créneau pour défendre Luc Trullemans. Il vient d'accepter de défendre les intérêts du météorologue


BRUXELLES Des milliers de signatures apposées sur une pétition engageant, ce week-end, le retour à l’antenne de Luc Trullemans (alors juste suspendu). Des témoignages d’affection d’anonymes, mais pas seulement. Parmi ses soutiens, le désormais ancien présentateur vedette de la météo de RTL a pu compter sur Mischaël Modrikamen, président du Parti populaire. “Je l’ai eu au téléphone ce matin, nous confiait Luc Trullemans lundi soir. Il m’a appelé et m’a dit que je devrais faire de la politique. Que je serais un symbole. Il pense déjà aux prochaines élections. Mais moi, la politique, ça ne m’intéresse pas. Il n’y a pas plus apolitique que moi.”

Contacté par nos soins, Mischaël Modrikamen s’était déjà fendu quelques heures plus tôt d’un édito pro-Trullemans dans les colonnes du Peuple. “J’ai apporté notre soutien à Monsieur Trullemans, que je ne connaissais pas du tout avant, nous explique-t-il. Pour moi, il est le symbole d’un certain combat. De celui pour une liberté d’expression qui se fait de plus en plus rare de nos jours. Mais je ne lui ai pas proposé de rejoindre nos rangs.”

Et l’homme politique de tout de même ajouter : “Mais si nous devions un jour accueillir quelqu’un comme lui sur nos listes, ce serait avec plaisir !” Pour Mischaël Modrikamen, Luc Trullemans est l’emblème d’une “pensée qu’on veut imposer”.

Les propos de Luc Trullemans considérés par certains (dont le groupe RTL) comme racistes et islamophobes ne seraient, pour le président du Parti populaire, que des exemples “d’une pensée de plus en plus bridée, ce qui devient insupportable pour notre population […] La liberté d’expression existe, elle vaut pour tout ce qui n’est pas consensuel, du moment qu’on respecte certaines limites. C’est que Luc Trullemans a fait. En s’excusant en plus par la suite.”

Pour l’homme politique, pas de doute, l’affaire ne s’arrêtera pas là. “Je pense que RTL va payer très cher ce licenciement.”

Force est de constater ce mardi que Mischaël Modrikamen prend en effet ce combat très au sérieux, puisqu'il a accepté de défendre Luc Trullemans, qui s'apprête à porter plainte contre RTL.

Cet article génère un nombre très important de commentaires qui doivent être tous revus en raison du sujet abordé. Il ne nous est matériellement pas possible d’assumer cette charge additionnelle. En conséquence, cet article ne sera pas ouvert aux commentaires. Veuillez nous en excuser. Merci de votre compréhension. La modération.

© La Dernière Heure 2013