Télévision

La RTBF s'est inspirée des dispositifs de TF1 et de France Télévisions pour son rendez-vous d'information.

"Mesdames, Messieurs, bonjour! Ravie de vous accueillir dans ce nouveau studio ", lance en ouverture de 13 heures Nathalie Maleux. La journaliste a été la première à présenter le JT dans son tout nouveau décor plus dynamique que le précédent. Celui-ci est l'une des principales nouveautés de la rentrée de la RTBF et servira au deux éditions du JT mais également à d'autres émissions comme On n'est pas des pigeons, Retour aux sources ou encore aux émissions sportives.

"Nous avons été faire quelques visites à France Télévisions, à TF1, au Danemark ou encore à la VRT pour voir comment ils fonctionnaient de leur côté et on s'est rendu compte qu'on se posait les mêmes questions", explique Axel Bonnert, réalisateur du plateau qui met en avant plusieurs évolutions importantes au sein du studio ertébéen. "Il y avait une envie de faire évoluer ce plateau. Il y a eu toute une réflexion technologique. Le matériel que l'on utilisait jusqu'ici devenait un peu obsolète. On utilise désormais deux écrans LED et une cinquantaine d'écrans LCD Il y avait aussi une volonté de scinder le studio en deux plateaux, un pour le JT et l'autre pour les autres émissions. Avant, ceux-ci étaient côte à côte."

Renforcer la présence du présentateur

Il est également question de renforcer la présence du présentateur à l'écran. "Le journaliste présente le JT en position assise mais il sera amené à se déplacer sur le plateau pour certaines séquences. On ne voulait plus cet effet d'homme/femme-tronc", explique le réalisateur qui prévoit d'intensifier davantage le JT en y ajoutant un décor virtuel. Un projet qui verra le jour "dans les prochains mois".

Deux génériques

Qui dit nouveau décor, dit également deux nouveaux génériques. "Pour le JT de 13 heures, on voulait quelque chose qui se situe entre l'urbain et le rural. On y voit donc Bruxelles, Liège, Namur et Charleroi. Décors qui se retrouvent en panorama derrière le présentateur pendant le JT. Pour Le 19h30, seules des images de Bruxelles apparaissent mais nous avons fait en sorte que les téléspectateurs ne reconnaitront pas la capitale car nous n'allons évidemment pas parler que de Bruxelles au JT."