Télévision

Si tous les regards sont braqués sur le JT de 19 h de La Deux, le reste de l’info de la RTBF est également en plein chambardement, avec notamment un véritable jeu de chaises musicales

BRUXELLES Ainsi, Nathalie Maleux quitte les JT du week-end (où elle est remplacée par Hadja Lahbib) pour prendre les commandes, en semaine, de l’édition de 13 h à la place de Sébastien Nollevaux. Un nouveau défi pour la journaliste, maman d’un garçon de 7 ans.

Nathalie, c’est vous qui avez demandé à quitter le JT du week-end pour faire le 13 h en semaine ?

“Non, c’est une proposition de la direction. Ce n’est pas une demande expresse de ma part. Maintenant, il est vrai qu’après 4 années à faire les week-ends, j’aspirais à prester un peu moins de samedis et de dimanches. J’espérais pouvoir discuter aménagements d’horaires. Et là, bingo, d’un coup, j’ai désormais tous mes week-ends.” (rires)

C’est l’horaire que vous souhaitiez ?

“J’avoue, dans un premier temps, avoir été surprise par cette désignation au journal de 13 h. Mais ce métier est tout sauf un long fleuve tranquille et donc, comptez sur moi pour accueillir les téléspectateurs avec enthousiasme et conviction dès ce 21 mars.”

On peut deviner que faire tous les week-ends n’était pas ce qu’il y avait de mieux pour la vie de famille…

“Attention, je ne me plaignais pas. Mais c’est vrai que j’avais envie d’avoir un peu plus de week-ends. C’était notamment difficile pour participer aux fêtes de famille.”

Cela va surtout vous permettre de voir davantage votre fils le week-end…

“Bien sûr, mais il n’a jamais été question de me plaindre. Tout est une question d’organisation ! Il faut s’adapter à tout. Quand on travaille le week-end, on voit davantage son enfant la semaine, par exemple. Et puis, c’est une chance de faire ce métier. Il y a quantité d’autres métiers contraignants, à commencer par celui d’infirmière. La vie ne s’arrête pas à 5 jours sur 7.”

Vous allez quand même désormais pouvoir aller voir votre garçon jouer au foot le samedi…

“C’est vrai. Mais avant, il y allait avec son papa, qui me faisait un compte-rendu détaillé. Il n’était pas lésé. Par contre, à l’inverse, je ne pourrai plus aller le conduire le matin. Chaque chose à ses avantages et ses inconvénients.”

Vous continuerez de remplacer François De Brigode ?

“Oui. Ça ne change pas. En moyenne, une fois par mois, je ferai le 19 h 30 en semaine. À 13 h, c’est Véronique Barbier qui me remplacera alors.”

Reprendre le JT de 13 h est un sacré défi. Presqu’un cadeau empoisonné. RTL fait souvent le double de la RTBF à cet horaire. Ce ne sera pas simple de remonter la barre…

“C’est vrai que pour l’instant, l’écart est assez grand. Il y a clairement une pression sur le 13 h. Le but est de redresser l’audience. Mais je persiste à croire que l’audience ne tient pas au présentateur, mais bien au travail d’une équipe et à la mise en image. Et pour ça, on a un tout nouvel outil, sous la forme d’un nouveau studio qui ouvre quantité de possibilités techniques, de mises en image, de graphiques. Ça va nous aider à mettre beaucoup plus en valeur l’actualité. L’éclairage va aussi changer selon les éditions. À 13 h, on est en plein jour. Ça se ressentira.”

Le contenu va évoluer ?

“Pour moi, on ne révolutionne pas l’actualité. Par contre, on va tenter de la montrer et de l’expliquer différemment. On va miser au maximum sur les directs, la proximité, la vie en région. Tout est dans la façon de raconter les choses. C’est là qu’on va apporter des modifications. Le 13h bénéficiera aussi désormais d’un éditeur entièrement consacré à cette édition. Jusqu’ici, le 13 h et le 19 h 30 avaient le même éditeur, d’où moins de temps à consacrer aux journaux du lendemain. On va remédier à cela. Et cela ne peut qu’avoir un impact positif sur le contenu des JT. Mais, je le répète, pas de révolution. Il faut rester humble...”

Vous voulez dire que lors de la précédente réforme du 13 h, lorsque la RTBF parlait de révolution, c’était une erreur ?

“Je ne vais certainement pas dire ça, je vous laisse juge. Je ne vais pas parler du passé, je n’étais pas impliquée dans le précédent 13 h. En plus, on va disposer de ce nouveau studio, qui n’existait pas avant.”

Vous n’allez pas présenter les titres debout ?

“Non. D’ailleurs, Sébastien Nollevaux a abandonné ça très vite. Ce type de chose, c’est ce que j’appelle du cosmétique léger, avec lequel on cache peut-être quelques défauts, mais on ne modifie pas grand-chose.”

Si tous les regards sont braqués sur le JT de 19 h de La Deux, le reste de l’info de la RTBF est également en plein chambardement, avec notamment un véritable jeu de chaises musicales. Ainsi, Nathalie Maleux quitte les JT du week-end (où elle est remplacée par Hadja Lahbib) pour prendre les commandes, en semaine, de l’édition de 13 h à la place de Sébastien Nollevaux. Un nouveau défi pour la journaliste, maman d’un garçon de 7 ans.

Les films du jour

Le sport du jour



© La Dernière Heure 2011