Télévision Entre deux tournages, l’actrice aime voyager, se ressourcer, se réinventer.

"Jeudi prochain, sur la RTBF, il y aura Né sous silence et sur TF1, Les innocents. C’est ma journée, c’est cadeau". À l’autre bout du fil, Odile Vuillemin éclate d’un rire sonore et communicatif qui va ponctuer toute notre interview. Rieuse, blagueuse, pleine de répartie, la comédienne se décrit comme "une meuf drôle" voire volontiers boute-en-train dans les soirées. Bref, à mille lieues de l’image qu’elle a pu donner au fil des saisons de Profilage puis dans des unitaires dramatiques comme L’emprise ou Entre deux mères.

Plus sérieusement, qu’elle se retrouve, le même jour, au programme de deux chaînes est un pur hasard de calendrier. "C’est vrai, j’ai enquillé les deux tournages, dit-elle. Mais après, ce sont des stratégies internes aux chaînes qui me sont complètement étrangères."

Car Odile ne court pas après les rôles.(...)