Télévision

Benjamin Castaldi anime enfin son premier prime sur TF1 ce samedi à 20h50 avec la présentation du concert de Johnny

DE NOTRE CORRESPONDANTEN FRANCESERGE BRESSAN

PARIS D'abord, un aveu : "Quand je fais du sport, j'écoute Allumer le feu à fond". Une confidence : "Je suis fan depuis toujours !" Délice du hasard : c'est Benjamin Castaldi, 36 ans, qui présente le concert de Johnny Hallyday, en direct du Palais de Paris-Bercy dans le cadre de la tournée Flashback. Rencontre avec l'animateur, revenu sur TF1 après une parenthèse de six ans sur M6.

Depuis le printemps dernier, on ne vous voyait plus à la télé. Elle ne vous a pas trop manqué ?

"Je n'ai jamais été véritablement en manque de télé. Parce que j'ai tourné quelques émissions pilote. Et puis, je n'aurai pas trop de problème d'ego si je ne me montrai plus à la télé..."

Vous dites cela parce que vous débarquez sur TF1 en prime time sur un programme bulldozer !

"Franchement, je vais vous dire : pour moi, assurer l'introduction du concert de Johnny Hallyday, c'est une émission bien plus difficile à faire que ce que j'ai pu présenter dans le passé. Le Loft, Nouvelle Star, on connaît mais là, moi, je ne suis pas dans les codes. Et puis, il y a une pression supplémentaire : c'est mon premier direct sur TF1, tout est extrêmement cadré. Oui, la pression est très forte".

D'autant que vous évoluez sur une chaîne où règne l'Audimat...

"Si ça marche très fort, on dira que c'est grâce à Johnny Hallyday. Et si ça plante, eh ! bien, ce sera à cause de Benjamin Castaldi !"

Présenter le concert de Johnny à Bercy, en quoi ça consiste ?

"A TF1, on m'a demandé de faire le lien entre les téléspectateurs et le concert. C'est assez rare de vivre de si près, quasiment de l'intérieur un tel concert. Alors, mon boulot, ce sera de faire ressentir l'ambiance, de mettre en condition le téléspectateur pour qu'il profite au mieux de l'événement".

Vous dites et répétez que vous êtes fan de Johnny. Que lui trouvez-vous de si exceptionnel ?

"Oui, je suis fan depuis toujours. Je l'ai vu en concert la première fois en 1979 au Palais des Sports à Paris, c'était son époque Mad Max... En fait, c'est un artiste qui traverse la vie de chacun. Il y a toujours une de ses chansons qui a marqué notre vie. De 7 à 77 ans, on est fan de Johnny ! Et puis, il m'a été donné de le rencontrer deux, trois fois en privé. Il prend toujours du temps pour venir vers vous, même si vous n'êtes pas connu. Il s'intéresse aux autres, ce n'est pas de la frime chez lui - et ça, c'est la marque des tout grands".

Ce concert à Bercy, c'est votre premier grand rendez-vous sur TF1. Et vous revenez dès le 14 octobre avec Les 40 couples stars qui ont marqué les Français, on vous retrouve en duo avec... Flavie Flament, votre épouse !

"Je n'ai jamais caché que j'aimerai présenter un programme avec Flavie ! Mais j'ai toujours précisé qu'il fallait trouver le bon support"

Flavie affirmait pourtant encore il y a peu que vous ne présenteriez pas d'émissions ensemble...

"Je ne peux que répéter : nous n'allions pas présenter n'importe quoi, ensemble. Il nous fallait trouver un programme fort : c'est le cas avec Les 40 couples stars..."

On dit aussi qu'ayant perdu son couple emblématique Laurence Ferrari- Thomas Hughes, TF1 vous a recruté surtout pour mettre à l'antenne votre couple...

"... et moi, je ne peux que répondre que lorsque j'ai signé pour TF1, Laurence Ferrari et Thomas Hughes étaient encore membres de la rédaction. Donc, ça ne tient pas !"

En janvier prochain, théoriquement, vous allez présenter un jeu quotidien - vous n'aviez pas envie d'autre chose ?

"D'abord, j'ai la chance d'avoir une palette assez large : je peux aussi bien être le bateleur d'un grand show que mener des interviews intimistes. Et je peux même vous dire qu'il y aura aussi, en deuxième partie de soirée, une émission peopolisante ! Ensuite, je n'aime pas trop les chaussons; je préfère, régulièrement, enfiler des chaussures nouvelles même si elles font un peu mal aux pieds !"



© La Dernière Heure 2006