Télévision "Non je suis très calme, je te dis juste: tu m'informes..." C'était la panique à bord ce lundi 30 mai dans la régie du journal télévisé de France 2 ( voir la vidéo ci-dessus). Mauvais sujet qui part, coupures, correspondants dans le brouillard... David Pujadas, le présentateur de l'édition du soir de la chaîne publique française, a eu bien du mal à garder le cap. Dans "Le Petit Journal" de Canal+, le duo d'humoriste Eric et Quentin est revenu sur cette mésaventure dans un sketch déjanté.

Mais que s'est-il réellement passé dans les coulisses de France 2? Sur Twitter, Olivier Siou, le rédacteur en chef adjoint du journal télévisé a donné quelques détails sur cette soirée de cauchemar.

Serveur en rade

Les techniciens, les journalistes et le présentateur ont travaillé à l'aveugle à cause d'un serveur informatique et d'un "mode secours" en panne, explique Olivier Siou. Résultat: "Plus de mixage. Presque tous les commentaires en direct". Les journalistes ont donc fait ce qu'on appelle dans le jargon "une cabine". Comprenez: une lecture en direct de leur commentaire, sans filet, pendant que les images passent à l'antenne. C'est une pratique courante quand le montage du sujet est à peine terminé et que le reporter n'a pas eu le temps d'aller enregistrer sa voix avant le début du journal.

Dans le même temps sur France 2, les sujets passaient dans le désordre ou ne partaient pas du tout. Un bug classique qui se produit parfois et que tous les présentateurs redoutent. Alors quand on est confonté à ce genre de déboires en série, difficile de rester calme...

Même si, en régie, on a fait preuve de "beaucoup de sang-froid", il a fallu s'adapter à la seconde. "Comme [les journalistes] n'avaient pas pu mixer leur sujet, pas le choix: et hop ! En régie. Un défilé", conclut Olivier Siou.