Télévision Pascal, finaliste de Koh-Lanta all stars, règle encore ses comptes. Un mois après la finale.

"Qu’aurait été un Combat des héros sans un Javier et un Pascal à détester, sans un Yassin éliminé, une Cassandre rentrant chez elle une fois de plus avec un collier, un Jérémy éliminé et menacé par une de mes colères noires, une Clémentine désarmée, une Candice prise au piège, une Nathalie subissant un faux collier, un Alban trahi, un Cédric inefficace, des stratégies à n’en plus finir à chaque épisode, une Chantal invisible", C’est ce qu’a déclaré Pascal dans une longue lettre adressée au Huffington Post. Le roi des stratèges assumant totalement d’avoir été, avec ses alliés, "des méchants, des stratèges hors-norme, sans pitié. Mais grâce à Javier et moi-même, le public a crié, insulté, pleuré, jugé, rigolé, haï, adoré."

Sans lui, Koh-Lanta n’existerait pas

"Si nous n’étions pas là, tout le monde aurait été gentil mais cela ne se serait pas nommé Koh-Lanta . Ça se serait appelé Camping aux Fidji !" affirme le Niçois, ancien finaliste de Koh-Lanta version classique, qui ne regrette rien. "Nous avons joué, Javier et moi, du mieux que nous pouvions, comme indiqué sur notre contrat : Jeu d’aventure et de stratégie ! Et nous avons respecté ce contrat à la lettre. Pour ma part, je n’ai qu’une chose à dire : si c’était à refaire, je referais la même chose mais en pire ! Car maintenant que nous avons retrouvé notre calme et que les insultes ont cessé, je fais le bilan de mon aventure et je peux dire que je me suis bien régalé là-bas, aux Fidji. Cela a été d’une grande facilité d’éliminer des joueurs trop sûrs d’eux. Je ne pensais pas que ce retour dans le jeu puisse être aussi simple. Et avec Javier, qu’est-ce qu’on a été bons."

Avant de conclure par d’autres boutades. "Quoi qu’on dise, gagner deux fois les poteaux me rend fier et je suis fier d’avoir monté toutes ces stratégies avec mon pote Javier, dans la joie et la bonne humeur. Cette analyse générale est faite sans prétention et me permet de comprendre que le livre est enfin fermé et que Koh-Lanta disparaît petit à petit de ma vie."

Pascal termine alors en félicitant de manière sarcastique celle qui lui a piqué la victoire de cette édition du Combat des héros et qui est devenue par la même occasion la première aventurière à remporter deux saisons du jeu. "Fier d’avoir emmené une Clémence à la victoire, qui a une image tellement plus belle qu’un vieux ronchon tel que moi. Tout est bien qui finit bien."

Était-ce le Combat des héros ou des zéros finalement ?