Télévision Le nouveau patron de France Télévisions a déjà nommé ses deux directeurs généraux

Patrick de Carolis, 51 ans, a succédé lundi à Marc Tessier à la présidence de la holding publique France Télévisions et a nommé ses deux directeurs généraux: Patrice Duhamel chargé des antennes et du développement et Thierry Bert, chargé de la gestion.

La passation de pouvoir entre Marc Tessier et Patrick de Carolis s'est déroulée en petit comité au siège de France Télévisions et s'est passée de façon "plutôt très élégante", selon un des témoins de la réunion. Marc Tessier a fait un discours auquel a répondu Patrick de Carolis, qui a salué le bilan de son prédécesseur.

Elu pour cinq ans le 6 juillet par le Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA), Patrick de Carolis a annoncé, en prenant ses fonctions, la nomination de Patrice Duhamel, 59 ans, comme directeur général chargé des antennes, du développement et de la diversification de la holding France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et RFO).

Ce poste, dévolu à un proche qu'il connaît depuis 25 ans, est plus large que celui de Ghislain Achard, directeur général de France Télévisions sous la présidence de Marc Tessier, puisqu'il lui donnera un droit de regard sur les programmes, dans un souci de cohérence éditoriale et d'harmonisation des antennes.

Patrice Duhamel, jusqu'alors directeur général adjoint du groupe Figaro, a effectué la plus grande partie de son parcours professionnel dans le secteur de l'audiovisuel, notamment comme rédacteur en chef à TF1, directeur de l'information de la Cinq, directeur général délégué aux antennes et au développement du groupe Radio France et directeur général chargé de l'antenne de France 3 puis de France 2.

L'autre membre du tandem, Thierry Bert, 53 ans, inspecteur des Finances, a été nommé directeur général chargé de la gestion, notamment des finances, de l'audit, des ressources humaines, des achats, des questions juridiques et immobilières de la holding. Il aura en charge tout le côté "gestion" de la holding qui emploie près de 9.000 personnes et recouvre quatre chaînes publiques ainsi que le Réseau France outre-mer (RFO).

Devant le CSA, l'animateur du magazine culturel de France 3 "Des racines et des ailes" avait annoncé son intention de réorganiser la holding afin d'en faire "un outil simplifié, allégé, plus proche de chacune des chaînes" et de "passer d'un patriotisme de chaîne à un patriotisme de groupe". M. de Carolis entend négocier "un virage stratégique et éditorial au service du mariage de la qualité et de l'audience" à France Télévisions.

L'étape suivante sera la nomination jeudi, lors du conseil d'administration de France Télévisions, de directeurs généraux pour France 2, France 3, France 5 et RFO. La nomination du directeur général de France 4 (sur la TNT) interviendra lors du prochain conseil d'administration de cette chaîne.

Des noms circulent comme celui de Mme Geneviève Giard, actuellement directeur général adjoint chargée de la stratégie des antennes de France 5 (seule chaîne du groupe à avoir augmenté significativement son audience), pour remplacer Rémy Pflimlin à France 3, mais la présidence de France Télévisions garde le silence le plus complet.

La CGC-Audiovisuel "souhaite la bienvenue à Patrick de Carolis" et indique dans un communiqué lundi que ce dernier, lors de sa prise officielle de fonction, a "souhaité, notamment, placer le téléspectateur au centre de son dispositif et des priorités".