Télévision Les grosses têtes du troisième millénaire sont arrivées hier

PARIS C'était lundi à 16 h 30 sur les antennes de RTL et de Bel RTL. Après des applaudissements particulièrement nourris, Philippe Bouvard s'est lancé: `Je ne vous étonnerai pas en vous annonçant que pour nos retrouvailles, nous avons mis les petits plats dans les grands.´ A circonstances exceptionnelles, générique hors du commun. Pas moins de sept personnes le composaient: Jean-Marie Bigard, Jean-Jacques Peroni, Jacques Mailhot, Ariel Wizman, Fabrice, Pierre Bellemare et Jean-Pierre Coffe.
D'emblée, ce dernier taquine Bouvard: `Pourquoi vous êtes-vous déguisé en barboteuse? Pour faire plus jeune?´
A une citation, le nom de Françoise Giroud sort. `Je croyais qu'elle était empaillée! ´ dit l'un. Bouvard vole au secours de sa consoeur. Puis prend en ligne une auditrice: `Je suis très contente que vous soyez revenu. Je voulais avouer à Jean-Pierre Coffe à quel point je l'admire!´ Bouvard la coupe: `S'il ne vous plante pas en même temps que ses poireaux, vous pourriez être heureuse avec lui!´
Le meneur de jeu met la conversation sur une interview de la compagne d'Alfred Sirven parue dans Le Figaro Magazine. Coffe, encore lui, l'interrompt: `Le Figaro Magazine , ce n'est pas ce journal dans lequel vous écrivez chaque semaine?´ Le sujet inspire Jacques Mailhot: `Sirven et sa copine se sont rencontrés à une pompe à essence!´ Bouvard enchaîne: `Mais c'est après qu'elle a fait le plein!´

Encore plus de travail

Autre séquence neuve, Arrêt sur son. Rétro. Sim déclare sa flamme à Alice Sapritch. Le premier dit pouvoir grimper aux rideaux: `Encore faut-il avoir des rideaux´ Et Sapritch de compléter: `Et la tringle!´
Les questions sont moins nombreuses, mais les infos insolites fusent: la saga de la grenouille taureau, les souris envahissant les cuisines de Buckingham Palace, Les grosses têtes ont pris un coup de jeune. Sans jeunisme.
En fin d'après-midi, Philippe Bouvard nous confiait: `La nuit de dimanche à lundi a été très mauvaise, presque blanche. Je me demandais comment les nouvelles rubriques allaient être accueillies. Je m'angoissais un peu quant au plateau très fourni, mais il ne le sera que les deux premiers jours. Par la suite, j'aurai entre quatre et six invités. Et puis je suis très conscient qu'il faut donner plus de temps qu'avant aux auditeurs à qui nous devons notre retour. La formule remaniée va exiger encore beaucoup plus de travail.´
Hier matin, dans le grand studio, les appréhensions nocturnes de Philippe Bouvard se sont rapidement envolées: `J'ai été très soutenu par les auditeurs. Et j'ai repris mes marques. Comme si l'émission ne s'était jamais arrêtée.´
La version télé de ces Grosses têtes new-look n'est plus à l'ordre du jour: `Le 3 mars, sur TF 1, je commence Abracadabrantesque, divertissement produit par Karl Zéro. Je n'envisagerai pas d'autre formule destinée au petit écran avant septembre.´