Télévision Le patron de la RTBF Jean-Paul Philippot était présent ce lundi matin sur le plateau de la Première. 

La polémique " C'est vous qui le dites" a été abordée. L'administrateur général de la chaîne publique a clairement défendu le concept et l'animateur Benjamin Maréchal. 

"Il n'y a pas de fautes. Qu'il y ait pu avoir de l'émoi, c'est certain. Nous sommes très attentifs à pouvoir au travers d'un fait divers qui peut être tragique poser des questions qui concernent tout le monde. Dans ce cas-ci, les questions de sécurité routière sont des questions qui sont à l'agenda des gouvernements. Ca fait aussi partie de notre mission de remettre en perspective et de parler de ce qui peut être amélioré au travers de ce qui reste un accident tragique", a expliqué Jean-Paul Philippot. 

Pour certains, "C'est vous qui le dites" n'a pas sa place sur le service public. "Un service qui n'organiserait pas des espaces de parole pour les auditeurs et téléspectateurs serait un service public qui ne remplierait pas toutes ses missions."