Télévision

Même le Standard n’y a rien pu : Pirette n’a même pas bronché pour son Retour à Boriwood. 850.228 fans !

BRUXELLES C’est établi depuis un bail : hors-JT et émissions spéciales, la Belgique francophone compte deux grosses machines audimétriques, François Pirette et le Standard de Liège. Vous pensez donc que la diffusion, le même soir, du dernier spectacle de l’un (sur RTL-TVi) et de l’ultime match de l’année de l’autre (sur La Deux) avait aiguisé la curiosité des bookmakers de la télé.

Si, vu la concurrence de ce mardi soir, le record absolu de l’humoriste – Asile Politique, qui, fin 2007, avait réuni la bagatelle de 950.000 téléspectateurs, pulvérisant au passage le record depuis l’adoption du système de comptage audimétrique actuel – était hors de portée, ce n’est pas pour autant que le succès n’était pas au rendez-vous…

Et quel succès ! 850.228 Belges ont eu les yeux rivés sur Retour à Boriwood , le come-back de Thierry Van Cauberghe en s’Borinage natal. Pour parler vite, Pirette a à peine bronché de la concurrence du match CS Bruges - Standard (qui attirait tout de même 334.963 paires d’yeux), puisque Crève générale , son précédent show en 2009, avait réuni seulement 40.000 téléspectateurs de mieux, un dimanche, sans foot en face.

Si aujourd’hui ces chiffres mirobolants n’étonnent plus personne, il est intéressant de s’interroger sur le pourquoi de pareil succès. La touche belge ? Mauvais argument. Marc Herman et Les Taloche, sur la RTBF, sont loin des scores de Pirette. La réponse tient peut-être dans le seul fait que, à l’instar d’un Gad Elmaleh, Pirette parvient à faire rire avec le quotidien, réel, d’une large partie de la population. Pour attirer autant les foules avec un spectacle pourtant grandement resucé de ses précédents shows, il ne peut en être autrement. À moins que cette success-story soit tout simplement… inexplicable.



© La Dernière Heure 2009