Télévision La Belge n’a pas eu peur de se mouiller dans une rumba sensuelle.

Cette semaine, Danse avec les stars a été diffusé un peu plus tôt que prévu sur TF1. Les NRJ Music Awards ont, en effet, posé leurs valises à la case du samedi soir sur la grille des programmes, ce qui a avancé l’émission dansante, animée par Sandrine Quétier et, exceptionnellement, Jean-Luc Reichmann - très à l’aise dans ce nouvel exercice -, à ce jeudi.

Un premier dix

Si les candidats n’ont pas eu le nombre de jours habituels pour répéter leur chorégraphie, certains d’entre eux ont toutefois offert aux téléspectateurs un show qui valait le détour. D’autant plus que, lors de cet épisode, les membres du jury accompagnaient chacun des couples de danseurs. Parmi les prestations qui nous ont marqués, on pense notamment à celle de Lenni Kim qui a ouvert le bal avec un jive aux côtés de Marie Denigot et Jean-Marc Généreux. C’était "canonnissime" comme aurait très certainement dit ce dernier. Séduit par ce qu’a offert le trio, Nicholas Archambault a même sorti le premier dix de la saison. Lenni Kim est-il en train de marcher sur les pas de Loïc Nottet ? Le Canadien est, en tout cas, bien parti pour tirer son épingle du jeu dans l’émission.

Tatiana Silva sous la pluie

Tatiana Silva a été la deuxième candidate à fouler le parquet en compagnie de son partenaire habituel, Christophe Licata, et le juge Nicholas Archambault. Le titre sur lequel le trio se défendra ? I feel it coming de The Weeknd. "C’est hot ça, non ?", lance la présentatrice météo déstabilisée par le rôle sensuel qu’elle devra incarner sur la piste. "J’ai toujours été fidèle en amour. J’ai toujours eu des longues relations", précise celle qui a mouillé la robe sous la pluie torride qui s’est abattue sur le plateau. Une averse de chaleur qui a séduit les juges mais qui n’a pas encore totalement convaincu niveau technique.

À l’heure de boucler cette édition, la Belge se trouve en troisième position du classement. Agustin Galiana garde son statut de favori. Camille Lacourt, quant à lui, progresse mais occupe encore le bas du classement.