Télévision

Les inséparables, France 2, 20 h 55. L'enfance-délinquance de Thierry Redler

BRUXELLES Pour se faire un nom, Thierry Redler a souvent fait n'importe quoi. A commencer par incarner le voisin Super Glue des Filles d'à côté, le publicitaire Jean dans L'un contre l'autre autre sitcom à deux francs six sous et, même, le Laverdure des Nouveaux Chevaliers du Ciel!
Mais tout ça, c'est fini.
A l'heure qu'il est, Thierry est aussi metteur en scène et les histoires qu'il raconte, en plus d'être beaucoup moins légères que celles dans lesquelles il officiait avant, sont largement inspirées de son enfance.
Les inséparables, téléfilm franco-belge diffusé ce soir par France2, en est une nouvelle preuve. En dépeignant, à l'écran, l'amitié de Pétia, un fugueur devenu chef de bande, et Eric, orphelin baladé de famille d'accueil en famille d'accueil, Redler revient en effet sur son passé de délinquant, comme il l'avait précédemment fait avec La traversée du phare.

Avec ses enfants

Quant à ses deux comédiens principaux, il n'est pas allé les chercher loin puisqu'il s'agit de ses propres enfants. Le premier d'entre eux, Jim, n'a que 14 ans mais n'est pas à son coup d'essai en matière de comédie. On l'a déjà vu dans la saga d'été La Rivière Espérance (95) ainsi que dans les séries Quai n°1 (avec Sophie Duez) et L'Instit (avec Gérard Klein).
Son aîné, Romain (19 ans), vient pour sa part de se frotter de près au talent de son paternel dans une pièce présentée récemment au Théâtre de Menilmontant et intitulée Papa Qu'est-ce que tu veux faire quand tu seras grand? Un spectacle qui montre un comédien hyperspeed en train d'empêcher son rejeton de suivre la même voie que la sienne.
Tout est dans tout...