Télévision Daniela Prepeliuc fait la pluie et le beau temps cette semaine sur i > télé avant de retourner ce week-end sur RTL-TVi.

La Belgique est peut-être petite mais elle regorge de talents que la France nous envie. Si on a souvent cité les noms de Julie Taton et de Sandrine Corman comme animatrices télé s’exportant avec succès chez nos voisins, la liste s’est, depuis plusieurs mois, considérablement allongée.

En septembre dernier, TV5 Monde mettait à l’antenne, en alternance, quatre visages qui font la pluie et le beau temps pour les téléspectateurs belges : Tatiana Silva (qui avait déjà officié sur M6), Nicolas-Xavier Ladouce (RTBF), Sandrine Scourneau (RTBF) et Daniela Prepeliuc (RTL-TVi). Cette dernière a décidément le vent en poupe puisque, depuis la semaine dernière, c’est sur la chaîne française d’infos en continu, i > télé, qu’elle est en charge de la météo. "Après les premiers jours de stress, je m’éclate ! Je fais réellement ce que j’aime", s’enthousiasme Daniela, qui effectue un remplacement de 12 jours à Paris.

Daniela, comment avez-vous débarqué sur i > télé, dans le groupe de Canal + ?

"J’avais eu un premier contact avec la chaîne en septembre dernier. Au même moment, j’avais été engagée, comme trois autres présentateurs belges, par TV5 Monde. C’était alors impossible pour moi d’effectuer à ce moment-là un remplacement sur i > télé. Ils recherchaient quelqu’un avec mon profil, c’est-à-dire une journaliste spécialisée en météo. L’occasion s’est représentée quelques mois plus tard, et j’ai accepté. Avec toute la confiance et le soutien de RTL et de TV5 Monde."

On se dit quoi, la première fois qu’on débarque dans le bâtiment de Canal + (propriétaire de i > télé) pour y travailler ?

"La première fois que j’y suis entrée, je n’y croyais pas ! C’était grisant, comme ma première sur RTL. Il y a un petit moment où tu te mets à rêver puis, vite, tu te reprends et te dis que tu es là pour bosser !"

Ça doit être très différent de présenter la météo sur une chaîne d’infos en continu…

"Oui, là, la météo fait partie de l’info. J’interviens quasiment toutes les demi-heures entre 17 et 23 h 30. À chaque fois, j’essaie d’amener la météo différemment et, évidemment, je la réactualise. Je suis responsable du contenu éditorial. Je peux, par exemple, parler de l’amplitude thermique entre le matin et l’après-midi ou faire un point sur les fortes pluies qui se sont abattues sur la Corse. Je ramène de l’actu en une 1 minute 30 !"

La manière de travailler est-elle différente que sur une chaîne comme RTL-TVi ?

"Je suis munie sur i > télé d’une oreillette, mais c’est uniquement pour le timing. On me dit, par exemple, que je dois faire 1 minute ou que je peux rallonger à deux, en fonction de l’actualité en cours. On travaille sur fond bleu à i > télé, dans un coin du studio d’où on peut voir les présentateurs de l’info en continu. Durant ma première semaine sur i > télé, j’ai dû me familiariser avec les techniques plus lourdes utilisées."

Vous avez déjà travaillé de près avec Laurence Ferrari et Audrey Pulvar, deux stars de la chaîne ?

"Il arrive qu’Audrey et Laurence lancent ma météo. Mais je ne suis pas encore allée boire de cafés avec elles ! (Rires.) Je suis positivement surprise par l’accueil que m’a réservé l’équipe. Tout le monde est hyper gentil et bienveillant avec moi. Et les retours sont positifs, c’est valorisant !"

Vous avez eu peur, au début de cette expérience française, de faire quelques bourdes à l’antenne ?

"Des bourdes, non pas tellement. Mais j’avais un peu peur de me tromper dans la localisation de certaines villes ! Ouf, ce n’est pas arrivé, j’ai bien bûché sur le sujet !" (Rires.)

Vous vous verriez continuer la télé uniquement en France ?

"Pour l’heure, ce n’est qu’un remplacement de 12 jours, mais évidemment, le but, c’est de continuer de bosser avec i > télé. À quelle fréquence, il faudra voir… Mais je ne veux pas bosser uniquement en France. L’expérience est géniale, tout comme celle que j’ai sur TV5 Monde et RTL. Ça demande de l’organisation, mais j’aimerais continuer à pouvoir tout faire."


Tatiana Silva séduit le monde entier

© RTBF

Difficile, avec un physique comme le sien, de passer inaperçue. Tatiana Silva, petit joyau de la RTBF, a réussi avec brio son passage de Miss à celui de Miss Météo. Non seulement sur les antennes belges mais aussi françaises (M6) et mondiales (depuis septembre dernier, en alternance sur TV5 Monde). Le 8 septembre dernier, Tatiana s’imposait comme la première Miss Météo mondiale (en remplacement des voix off).


Sabrina Jacobs sort de la météo

© RTL

En août dernier, Sabrina Jacobs rejoignait l’émission Face à face, chaque début d’après-midi sur RTL-TVi. La Miss Météo attitrée de la chaîne, déjà présentatrice de Clé sur porte les samedis, pourrait très prochainement accrocher une nouvelle émission à son arc : un talk-show façon Les pigeons, dont elle tient les rênes, est actuellement en préparation sur RTL-TVi.


Nicolas-Xavier Ladouce et Sandrine Scourneau "ont tout compris !"

© RTBF

Cocorico ! Depuis septembre dernier, la Belgique est très présente sur TV5 Monde. Nicolas-Xavier Ladouce et Sandrine Scourneau ont, eux aussi (en plus des précitées Tatiana Silva et Daniela Prepeliuc), été retenus pour incarner les bulletins météo "plus humanisés" de la chaîne internationale. Si Nicolas-Xavier nous confiait ne "pas avoir été choisi pour" ses "mensurations" , Yves Bigot, le directeur général de TV5 Monde, ne tarissait pas d’éloges sur les talents de nos compatriotes. "Ils ont tout compris à la météo !", nous disait-il. Ajoutant qu’il avait une exigence : "parler un français le plus neutre possible !".