Télévision

Christoff, le chanteur non voyant, a été freiné de justesse aux portes de la finale de Belgium’s Got Talent

BRUXELLES Lundi soir, contre toute attente, le public de Belgium’s Got Talent n’a pas porté jusqu’en finale le jeune chanteur-pianiste Christoff Eilers. L’aventure s’est arrêtée là pour ce candidat non voyant, qui n’en a pas perdu son optimisme. “Ah ! mais pour moi, tout va bien”, nous livrait-il à chaud (ce sont les danseurs de 2Mad qui ont été sauvés par le jury et le contre-ténor Ugo plébiscité par le public).

Christoff ne sait cependant pas encore si l’émission de plus en plus populaire (et qui a battu ses propres scores d’audience avec ce premier direct réunissant 683.663 téléspectateurs pour 37,5 % de parts de marché) lui aura servi de tremplin pour être propulsé au firmament de la chanson. “J’ai eu quelques contacts avec 2, 3 artistes et des paroliers. Je garde l’espoir de décrocher le contrat avec Sony, ce qui est toujours possible, qu’on soit gagnant de l’émission ou pas.” Ce jeune fan des Scorpions (“mon rêve serait de les rencontrer, mais chanter leur répertoire au piano c’est un peu compliqué”) patientera encore un peu avant d’orienter sa carrière vers le chant… ou l’informatique.

Pour l’heure, que lui a-t-il manqué pour séduire le jury de BGT ? Il l’ignore. “Je ne sais pas si le fait que deux chanteurs aient été sélectionnés par le public a joué.” Il reconnaît le talent d’Ugo Farell, mais a du mal à décrypter celui des 2Mad, étant donné son handicap. “Je ne vois pas ce qu’ils font là. Je ne peux pas les juger.” Pas amer, Christoff garde uniquement de bons souvenirs de cette aventure. Des bons, “à une exception près : Je me promenais avec un ami et j’ai entendu une dame derrière moi dire : regarde celui-là, il croit que parce qu’il est aveugle il sait chanter ! Je n’ai eu aucune réaction. Ça ne m’atteint pas.”

© La Dernière Heure 2012