Télévision

En quittant RTL, Hakima Darhmouch referme le livre qu’elle écrit depuis son arrivée dans le groupe en 1999. Ses premiers pas, elle les a faits sur Bel RTL, à la présentation de la météo et de l’Info trafic. 

Elle combine ensuite avec la télévision pour laquelle elle réalise son premier duplex en 2001 avant de prendre les commandes de son premier JT en 2006, à 28 ans.

En douze années de présentation de RTL Info, la jeune quadra sur le départ pour la RTBF en a accumulé des souvenirs, des plus émouvants aux plus gags. Parmi les événements qui marquent une carrière de journaliste, il y a bien sûr les soirées électorales ou encore les drames, comme celui de Sierre le 13 mars 2012.

Il y a aussi les grands événements internationaux comme l’investiture de Barack Obama à laquelle Hakima Darhmouch a assisté en 2008… par -17 degrés ! Ou cette interview avec Hillary Clinton dans les locaux du Parlement européen en 2009. "C’est forcément un beau souvenir pour moi et pour RTL-TVI, confiait-elle à la DH. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut rencontrer une telle personnalité".

Ce n’est pas tous les jours non plus qu’on assiste à la prestation de serment d’un nouveau roi, surtout s’il s’agit du roi des Belges, Philippe en l’occurrence. "C’est l’un de mes plus chouettes moments en télévision […] Treize heures de direct sous 31 degrés", avait-elle déclaré au Soir.

Une carrière de présentatrice de JT ne serait pas complète sans les inévitables fous rires. Hakima Darhmouch en a collectionné quelques-uns. Mémorables ! Lorsqu’il s’agit de présenter l’anniversaire de centenaires un soir de Noël, avec Emmanuel-Philibert de Savoie ou avec Arthur plus récemment, lorsqu’elle se trompe dans l’intitulé de son spectacle.

Enfin, il restera ces moments touchants lorsqu’elle remercie à l’antenne les salariés licenciés par RTL en mars dernier ou lorsqu’elle reçoit Jamel Debbouze dont les parents sont du même village au Maroc que les siens. "Il a voulu exprimer sa fierté que le JT soit présenté par quelqu’un de chez lui […] C’était un beau et simple moment. J’étais intimidée et fière en même temps."