Télévision

Le DVD de Johnny sera disponible à partir de lundi mais ce ne sera pas le même concert qu'à la télé

BRUXELLES TF1 retransmet, en direct, le concert que Johnny Hallyday donnera ce samedi à Bercy. Et ce, trente-six heures avant la sortie du DV D du même spectacle, filmé en juin au Palais des Sports.

Même spectacle ? Voire ! Même décor, certes. Même structure de show. Même répertoire. Mais, ce soir, Johnny fera une exception en acceptant des invités pour des duos. C'est la formule TF1. Le DVD, lui, propose le show pur. En outre, les images et le montage sont d'une qualité exceptionnelle.

Jeudi soir, au Kinépolis de Bruxelles, la firme Warner Music et RTL-TVi ont proposé une projection sur écran de quinze mètres d'un large extrait du DVD (1 heure 40 sur les 2 heures 30 du concert). Plusieurs caméras ont été placées à côté des musiciens et, vraiment, à certains moments, les spectateurs privilégiés de cette soirée avaient l'impression de se trouver sur scène, à côté de Johnny Hallyday. Il faudra voir à l'usage si ce sentiment se confirme lors d'une projection sur un écran de télévision ordinaire. Car ici, à Kinépolis, Johnny avait littéralement les dimensions d'un géant.

Frédéric Herbays, qui présentait la soirée, espérait que les fans invités allumeraient la salle comme s'ils étaient réellement à un spectacle. Ce ne fut pas tout à fait le cas. Il y a eu, chose rare dans une salle de cinéma, des applaudissements après les chansons. Quelques cris parfois. Pendant Marie , certains ont sorti une lampe de poche. Mais voilà, le fait est que Johnny n'était pas là pour de vrai. Un DVD, ça n'est pas un concert. Ça se savoure. Surtout quand il est aussi bien fait. Et avec un son gros comme ça.

Les images mettent l'accent sur la démesure des décors choisis pour ce show et sur la folie rococo des vêtements assortis à ce décor. Notamment chez les choristes qui entraient en scène pendant Je suis né dans la rue.

Johnny a opté pour une veste à passementeries, sorte de général d'une armée intergalactique.

Si Johnny fait du rock à l'avant de la scène, il a choisi, pour l'arrière, d'évoquer une espèce de façade d'opéra. Avec la pierre grise, les colonnes à la grecque, le chapiteau, les montées d'escaliers et un rideau rouge bordeaux qui ne tardera pas à tomber pour devenir un écran géant. Le tout est vaguement en ruine, tout comme les images de l'écran seront parfois craquelées.

Même ici, c'est la démesure.

Johnny Hallyday, DVD Flashback Tour,à partir de lundi.Il reste des places à Forest Nationalpour les 20 et 21 février (0900/00456).



© La Dernière Heure 2006