RTBF: ''L'équilibre sera atteint l'année prochaine''

Publié le - Mis à jour le

Télévision Jean-Paul Philippot a encore affirmé que la ligne éditoriale des JT ne serait pas sacrifiée sur l'autel de l'audience

BRUXELLES La RTBF devrait atteindre l'équilibre financier l'année prochaine, a déclaré lundi Jean-Paul Philippot, administrateur général de la RTBF alors qu'il était entendu lundi après-midi par la Commission de l'Audiovisuel du parlement de la Communauté française.

Selon M. Philippot, la productivité a été augmentée, le personnel a fourni des efforts remarquables et il n'y aura plus de diminution des effectifs. L'administrateur général était venu présenter le plan Magellan contesté depuis plusieurs mois par le personnel de la RTBF.

Interrogé par les membre de la Commission, il a assuré qu'une concertation est en cours à propos du déménagement (contre l'avis de la plupart des travailleurs de ce service, ont souligné des Commissaires) de l'unité des Sports de Bruxelles vers Charleroi et qu'aucune décision n'avait encore été prise.

Evoquant les grèves qui touchent la radio-télévision publique, M. Philippot a expliqué que le gouvernement ne devait pas intervenir dans ce dossier et a appelé à une cohésion interne des instances syndicales afin de pouvoir continuer à mener les discussions. Il a également précisé qu'un poste de Conseiller en communication interne allait être créé afin de répondre aux demandes des travailleurs qui, souvent, reprochent un manque de communication entre la direction de la chaîne et les équipes de terrain.

Pendant son exposé, M. Philippot n'a pas balayé les critiques, expliquant que sa priorité lorsqu'il est arrivé à la tête de la RTBF, était de savoir comment payer les salaires à 18 mois et de redresser la situation financière.

Tout en abordant les points forts et les points faibles de la chaîne publique, il a expliqué que des débats en interne allaient être menés. «Les grèves du mois de janvier ont démontré qu'il y avait un malaise et que la RTBF souffre d'un manque de communication. Nous avons identifié une série de processus que nous voulons améliorer », a expliqué M. Philippot.

Parmi ces processus, il y a l'élaboration des grilles et la mise sur pied de groupes de travail stratégiques et d'un système d'évaluations des émissions. Pour M. Philippot, il s'agira également de formaliser le cadre de la sous-traitance. En 2002, la RTBF a produit 3.035 heures de productions propres, contre 2.923 pour la VRT, la télévision publique flamande. En 2000, la RTBF comptait 2.622 travailleurs, contre 2.208 au 31 janvier 2005. «La productivité a augmenté alors que les effectifs diminuaient », a-t-il souligné.

«La RTBF s'appauvrit depuis dix ans dans un métier où l'évolution technologique s'accélère sans cesse. Pendant dix ans, à la RTBF, il y a eu une politique sans futur, on n'investissait pas et le matériel est devenu obsolète », a-t-il souligné, ajoutant que la RTBF n'a pas préparé sa relève depuis des années.

En radio, l'un des projets du futur est de lancer à Bruxelles une nouvelle radio dédiée à l'information en continu. Les budgets de cette «Radio Bruxelles International » sont prévus, il reste à trouver une fréquence, a-t-il rappelé.

Dressant un inventaire des forces et faiblesses de la RTBF, M.Philippot a relevé, au rang des secondes, le manque de lisibilité de la politique éditoriale. Parmi les forces, il a souligné la crédibilité et le leadership dans ce qui constitue des missions de service public, avec des faiblesses dans le secteur de la jeunesse et des absences en variétés.

L'administrateur général a encore affirmé que la ligne éditoriale des JT ne serait pas sacrifiée sur l'autel de l'audience. «Aucune décision en la matière ne sera prise sans l'adhésion des rédactions.
La concertation a lieu pour le moment et les idées fusent »
, a-t-il précisé.

Par ailleurs, avant la fin du mois de juin, une épreuve de sélection devrait être mise en place pour les journalistes mais il conviendra également de régler, avec les organisations syndicales, la question des journalistes contractuels.

Il faudra aussi tenir compte du cadre législatif. «Je ne veux pas qu'un agent travaillant pour la maison depuis vingt ans se retrouve sur le carreau à la suite d'une épreuve en interne », a-t-il expliqué.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vos rapports affectifs sont tendus. Vous vous heurtez aux autres.

Taureau

Votre activité professionnelle tourne au ralenti. Vous n’êtes pas trop motivé.

Gémeaux

Contentez-vous de gérer sagement votre budget. Ce n’est pas le moment de vous lancer dans de nouvelles dépenses.

Cancer

Vous êtes sur le point de renouer une relation avec un parent avec qui vous étiez en froid.

Lion

Depuis votre signe, la rétrogradation de Mercure rend la communication plus difficile. Abstenez-vous de dire ce que vous pensez.

Vierge

La Lune et Vénus vous encouragent à faire une dépense sur un coup de cœur. À vous de voir si c’est raisonnable d’y céder.

Balance

Vous laissez vos émotions vous guider. Vous êtes également en attente d’un peu plus d’attention de la part de votre entourage.

Scorpion

Au travail, vous êtes très actif. Vous multipliez les projets ou les idées innovantes.

Sagittaire

Vous partagez du temps avec vos amis ou des connaissances qui peuvent rapidement beaucoup compter pour vous.

Capricorne

Vous êtes en attente d’un peu plus de reconnaissance ou d’une promotion dans le cadre de votre travail.

Verseau

Vous devez impérativement tenir vos comptes à l’œil. Ne renouvelez pas vos mauvaises expériences.

Poissons

Vous tendez à vous jeter un peu trop rapidement sur un projet sans en mesurer les risques.

Facebook