Télévision

L'animateur de Fort Boyard présentera Mercator , le jeu événement de la saison

BRUXELLES Les noms les plus variés avaient circulé. On avait cité Jean-Louis Lahaye, Maureen Louys, Stéphane Pauwels et même Justine Henin. C'est finalement Olivier Minne qui embarquera à bord du Mercator pour le nouveau jeu phare de la RTBF, où des candidats, à bord d'un trois-mâts, vogueront vers une destination inconnue à la recherche d'un des secrets les mieux gardés du Moyen-Âge. L'animateur d'origine belge lève un coin du voile sur l'émission, qui devrait être diffusée fin 2009 ou début 2010.

Quand avez-vous été contacté pour animer Mercator ?

"Durant l'été. On m'a fait parvenir les DVD de la version flamandes et j'ai adoré le principe. On se retrouve avec une équipe de 10 candidats sur un voilier. On fera escale dans différentes villes à la recherche d'indices qui permettront de résoudre des énigmes qui donnent des indices sur la destination finale et ce qu'ils auront à y faire."

Il y aura des éliminés à chaque étape ?

"Oui. Et on les jettera par-dessus bord (rires). Plus sérieusement, ils rentreront en Belgique. Mais contrairement aux émissions de télé-réalité d'aventures comme Koh-Lanta, il n'y aura pas d'éliminations entre candidats, sur base de délation ou que sais-je d'autre. Ça se fera à partir d'un quiz."

Quand débute le tournage ?

"Dans trois semaines, autant dire demain ! Mais je ne connais pas encore la destination finale. La RTBF me mène en bateau (rires)."

Ce retour à la télé belge vous fait plaisir ?

"C'est amusant de faire une émission pour un pays dans lequel on est né et où on a passé son enfance. Même si mon pays est aujourd'hui la France, puisque j'ai pris il y a quelques années la nationalité française, ma famille vit toujours en Belgique et j'ai vécu de jolies choses ici."

Le fait que François Tron, le directeur des antennes de la RTBF, est l'ancien directeur des programmes de France 2 a joué dans votre arrivée sur ce jeu ?

"Je connais François depuis 15 ans. Je l'aime énormément. C'est à l'époque où il était directeur des programmes de France 2 que je suis arrivé sur Fort Boyard. C'est l'occasion de retravailler avec lui."

À propos de Fort Boyard, hormis la spéciale Eva Longoria et celle avec les ex-animateurs, la saison a été plutôt en dents de scie...

"Effectivement. Et plus en scie qu'en dents d'ailleurs. Ça a été une année un peu molle. Mais en 20 ans, le Fort a déjà connu des années molles. Je ne pense donc pas que France 2 va arrêter le programme sous prétexte qu'il y a eu une baisse de régime. Mais il y aura sans doute des ajustements."



© La Dernière Heure 2009