Télévision

Exclusif : l'animatrice de RTL-TVi fait désormais partie d'un groupe qui reprend uniquement des chansons belges

BRUXELLES On avait déjà vu Sandrine Corman pousser la chanson dans le Télévie. Et, il y a deux ans, elle avait fait partie du groupe Quanta, aux côtés d'Agathe Lecaron, Nancy Sinatra et Bérénice. Depuis, l'envie de chanter ne l'a visiblement plus quittée et, désormais, elle fait partie d'un tout nouveau groupe, Le Cirque belge !

À l'origine du projet, Dieter Troubleyn, acteur et chanteur. Un bekende Vlamingen , comme on dit au nord du pays. "Il avait déjà eu un groupe et il avait envie d'en créer un nouveau" , explique Sandrine. "Il cherchait une fille connue en Wallonie qui sache chanter et il m'a demandé si j'en connaissais une. J'ai répondu moi !"

Le Cirque belge était formé. Le groupe se compose en fait de Sandrine, Dieter ainsi que d'une autre chanteuse, Alba, qui avait gagné il y a quelques années l'émission Star ce soir sur RTL-TVi. "L'originalité du groupe, c'est qu'on ne chante que des chansons belges, en français, en anglais et en néerlandais. À une époque où on parle de séparatisme, je pense que c'est assez fort sur le plan symbolique. Pour ma part, je reprends Le monde tourne mal d'Axelle Red, Banana Split de Lio, Nah neh nah de Vaya Con Dios. Mais on reprend aussi des titres de Machiavel, Hooverphonic... On a six musiciens avec nous. Les répétions ont lieu dans une cave au fin fond du Limbourg !"

Le groupe a donné ses premières représentations jeudi, vendredi et samedi dans le cadre du salon du luxe Exclusif à Knokke. "Le but n'est pas d'enregistrer un disque, mais de se produire sur scène dans ce genre de manifestations. Il y a déjà d'autres dates qui ont été bookées, notamment le 21 juillet."

Évidemment, Sandrine - qu'on peut voir actuellement sur la chaîne du Télévie - doit concilier sa passion pour le chant avec ses activités à RTL et, surtout, son rôle de maman. "Ça se passe bien. Les représentations ont lieu en soirée. Mon fils, Oscar, qui vient de fêter son premier anniversaire, dort à ce moment-là. Et je préfère être absente en soirée et pouvoir profiter de mon petit garçon en journée que l'inverse."



© La Dernière Heure 2008