Télévision Shy’m fait ses premiers pas à la présentation télé dans Nouvelle Star.

Après un an d’absence, Nouvelle Star a fait son retour mercredi sur M6, chaîne sur laquelle le télécrochet a été diffusé pendant presque sept ans avant de passer sur D8. Et ce dimanche 5 novembre, c’est sur RTL-TVI que l’on pourra voir le programme dénicheur de talents. Nouvelle Star revient en version 2.0 avec un banc de jurés improbables (Benjamin Biolay, Dany Synthé, Cœur de Pirate et Nathalie Noennec), un environnement de casting plus vivant et confortable, de nouvelles règles et surtout une présentatrice inattendue : Shy’m !

Rencontrée il y a quelques semaines chez M6 à Paris, la chanteuse nous explique comment elle a vécu ses premiers pas d’animatrice télé (les castings ont, en effet, déjà été enregistrés dans les quatre coins de la France). "C’était un rôle encore inconnu et flou pour moi. J’ai réussi à le dessiner au fur et à mesure des castings. Dès les premières villes, j’ai senti que l’équipe me faisait confiance et que je pouvais être moi-même en face de la caméra. L’expérience que vivaient les candidats faisait un peu écho à la mienne dans le sens où j’avais l’impression de revivre les mêmes stress. J’ai donc essayé de leur apporter un maximum de conseils", explique celle qui ne s’attendait pas à être contactée pour remplir ce nouveau rôle. "Je suis tombée des nues. J’ai été surprise par l’audace de faire appel à moi. J’étais à la fois excitée parce que j’adore prendre des risques et être là où on ne m’attendait pas. Mais, d’un autre côté, j’étais angoissée à l’idée de passer à la télé et de tenir un rôle auquel je ne m’étais jamais frottée auparavant."

N’avez-vous pas été, dans un premier temps, approchée pour faire partie du jury ?

"On en a parlé mais ce n’est pas un rôle pour moi. Il est difficile à assumer. Il n’y a pas eu que des critiques positives de la part du jury, il y a beaucoup de négatives aussi. Pour moi, c’était évident d’accepter d’être animatrice mais pas jurée."

Vous l’avez pourtant été dans Danse avec les stars

"Il y avait une continuité logique dans Danse avec les stars . Après avoir été candidate, on m’a proposé donc j’ai accepté volontiers car j’étais dans mon élément. Mais je fonctionne vraiment à l’instinct. Je me serais moins sentie à l’aise dans Nouvelle Star , moins confiante à pouvoir juger les candidats."

Étiez-vous toujours d’accord avec les décisions du jury ?

"Pas tout le temps ! Parfois, je me disais : Ça, on ne peut pas laisser passer ! Mais bon, j’ai rapidement fait le deuil. En même temps, c’est le jeu. Ça reste de l’art, c’est assez subjectif. Je ne vous cache pas que j’ai eu des coups de cœur et que je garde un œil attentif sur certains candidats pour peut-être collaborer avec eux par la suite."

Plus jeune, auriez-vous pu participer à Nouvelle Star ?

"Quand, petite, je regardais l’émission, j’avais des papillons dans le ventre. Je m’imaginais à la place des candidats. Je me disais : C’est ça que j’ai envie de faire ! Mais, j’étais tellement timide que je ne me serais jamais vue passer les auditions."

Pour démarrer cette nouvelle aventure, on a l’impression que vous avez mis de côté votre style plus excentrique, vous apparaissez plus femme…

"C’est possible, mais ce n’était pas voulu. Je pense que je vieillis tout simplement. Je n’avais pas envie de me sentir déguisée mais de me sentir moi, sans mes épaulettes et mes talons de vingt centimètres. D’ailleurs, je pense que je n’aurais pas pu les supporter pendant mes journées de 12 h ! (rires) L’excentricité reviendra sur mes clips car j’aime y incarner des personnages. J’ai besoin de réaliser ce genre de fantasmes à travers mon métier, ce que je ne ferais pas dans la vie de tous les jours."