Télévision Nous avons assisté aux premiers enregistrements de la saison 7 de The Voice Belgique. Avec un jury qui donne de la voix.

"Il y a deux ans, j’étais de l’autre côté du fauteuil mais c’est encore plus dur d’être ici, confie Slimane, gagnant de The Voice France 5 et l’un des nouveaux coaches de The Voice Belgique 7. Le ressenti est différent. J’ai du mal à ne pas buzzer car je sais ce que ça représente pour eux de ne pas se retourner. Je m’imagine encore là-bas. Je me mets à leur place. C’est difficile de faire la part des choses. Mais, petit à petit, je commence à trouver mes marques et ce que je peux leur apporter." "Ah, enfin quelqu’un qui me comprend !, rétorque notre BJ Scott nationale, seule rescapée du jury. Mais on n’oublie pas que c’est un jeu !" "Oui, mais si on n’écoute pas, c’est de notre faute aussi, constate le chanteur qui a écoulé 100.000 exemplaires de son album À bout de rêves. En comparaison avec la version française, je ne m’attendais pas à voir autant de gens avec un vrai potentiel. Je suis agréablement surpris. Et même si je dois me faire violence car j’ai envie de buzzer à tout va, je me suis surpris à me prendre au jeu !"

Depuis vendredi, à Liège, se tournent les Blinds de The Voice Belgique. Une saison 7 toujours animée par Maureen Louys (désormais sans Walid) et une nouvelle équipe de coaches dont Vitaa et Matthew Irons, le leader de Puggy. Sur plus de 2.000 postulants, 106 candidats - dont quelques retours surprises ! - ont été présélectionnés. Des talents semi pro ou presque - plus qu’en 2016 - mais ce ne sont pas pour autant ceux-là qui se font le plus buzzer. Au menu ? Beaucoup de musiciens et des talents qui ont entre 16 et 54 ans. Le slogan de cette année ? Là où naissent les étoiles.

Des Blinds sur la bonne voix

On ne change pas une émission qui gagne côté audiences, c’est bien connu. Le décor - avec ses célèbres fauteuils rouges - est donc le même, les coaches, qui s’adonnent à du Bruno Mars en intro, pas tout à fait puisque seule reste BJ Scott (exit BigFlo et Oli, Marc de Suarez et Mosimann). Mais le stress est toujours aussi palpable. Les candidats, qui n’ont pas le droit à l’erreur, se suivent à raison de 12 en 4 heures. "Je pensais avoir tout vu mais j’ai encore été surprise, lance BJ Scott dans une nouvelle phrase culte. C’est couillu, même si t’es une femme !" Entre une Selah Sue dans la voix, des strikes côté coaches ou encore des familles qui sanglotent dans les gradins ("je suis si fière de ma fille !"), il y a aussi des histoires intimes entre candidats et membres du jury qui vous donneront les larmes aux yeux…

Coup de cœur pour Slim’

Entre une Vitaa un peu effacée (et qui passe plus de temps à se faire repoudrer le nez entre deux sessions), un dandy Matthew fidèle à lui-même (mais dont les taquineries avec Slimane marqueront certainement cette saison) et une BJ Scott en coach des coaches, le charismatique Slimane (Slim’pour les intimes) sort du lot. Proche de son public - il prend le temps à chaque pause pour poser avec ses fans -, celui qui avait repris du Vitaa lors de son passage à The Voice France est déjà le chouchou de l’émission. "Il est trop beau et on guette avec impatiente le moment où il jettera son bonnet", glisse une groupie. "Moi, j’aime quand ça casse et que c’est dégueulasse, balance le coach au rire communicatif sur le plateau. Je cherche quelqu’un qui me rende dingue." Et notre souriante BJ nationale de lui répondre : "Moi, c’est toi qui me rends dingue (sourire) !"


"Slimane est trop charmeur, c’est chiant !"

"Matthew parle tout le temps mais il est très intéressant, plaisante Vitaa à propos de son camarade. Avec lui, c’est intro, sujet et développement, on a l’impression qu’il nous fait une thèse à chaque fois (sourire). BJ, il y a trop de gens qui l’aiment, c’est chiant aussi (sourires) !" Il est vrai qu’entre l’équipe anglo-saxonne (BJ et Matthew) et la française (Vitaa et Slimane), la bagarre est parfois rude mais toujours bon enfant. 

"Slimane, il est trop charmeur, c’est chiant !, balance tout sourire le leader de Puggy qui s’amuse avec Slim’ dans un comique combat de coqs. Mais on apprend à se connaître". "Le défaut de Vitaa, c’est que je suis trop gentil avec elle", glisse à son tour Slimane. "J’avais peur de faire cette émission, conclut alors celle qui s’est offert une collaboration avec Stromae sur son dernier album J4M. J’ai toujours eu du mal avec le milieu du show-business, j’avais donc peur de tomber sur des personnalités avec qui ça ne passe pas. Enfin, peut-être qu’à la fin, on pourra plus se saquer (sourire) ! Mais là, je le dis sincèrement, il y a une super ambiance entre nous. Vive la Belgique !"