Télévision

Lundi, l'émission foot de la RTBF sera consacrée à l'équipe nationale

BRUXELLES Battre le fer tant qu'il est chaud. C'est la réflexion à laquelle ont abouti les gérants de l'émission Studio 1 qui, contractuellement, aurait encore dû être en chômage technique ce lundi, puisque le week-end qui se profile est réservé à la Coupe et non pas au championnat de division 1. "C'est vrai que pour nous il s'agit d'une première, confirme Rodrigo Beenkens. Mais à la lecture de nos derniers chiffres d'audience qui confirment la bonne santé de l'émission et, évidemment, à l'examen de l'actualité chaude en ce qui concerne l'équipe nationale, nous avons donc décidé d'innover."

Si l'émission va s'articuler essentiellement sur le passé et le futur des Diables Rouges, un pan de la soirée sera néanmoins réservé au choc Anderlecht-Standard, programmé le vendredi 30 novembre. "Ariël Jacobs et surtout Michel Preud'homme ont répondu à notre invitation. Avant de s'affronter sur le terrain, ils le feront donc dans notre studio !"

Lequel va forcément voir défiler du monde et même du beau monde, puisque Beenkens et son équipe, pour donner du poids au débat qui touche à l'équipe nationale, veulent que la parole soit accordée à des personnalités belges du football qui ont un vécu de la scène mondiale. "On recevra donc Robert Waseige, le dernier entraîneur des Diables à avoir obtenu des résultats positifs, mais nous voudrions aussi convaincre une ou deux grosses pointures du nord du pays de venir nous rejoindre. Leur présence crédibilisera encore plus le débat."

Lequel devrait aborder quatre thèmes précis : l'analyse d'un échec collectif, qui sera l'entraîneur fédéral dans les mois à venir, quid de nos ambitions pour le Mondial 2010 et quel crédit accorder à l'initiative d'organiser la Coupe du Monde 2018 aux Pays-Bas et chez nous. "Notre objectif est clair : à travers un débat fouillé, nous devons extirper les raisons qui ont poussé à nos échecs et, surtout, quelles sont les recettes pour que le phénomène ne se prolonge pas. Mais j'en suis le premier conscient : il serait étonnant que la solution soit connue... lundi soir !"

Et les audiences ?

L'émission Studio 1 rencontre-t-elle un grand succès populaire, maintenant qu'elle bénéficie, sur La 2, d'un prime-time ? Si du côté de la RTBF on se réjouit que les chiffres d'audience s'affirment à la hausse, on peut quand même se demander si le fait que 148.000 spectateurs, le record actuel, constitue un total très impressionnant ? Nous n'avons pas ce sentiment. Ces chiffres seraient plutôt une nouvelle preuve que le football belge ne suscite plus la grande passion auprès du grand public. Lequel reviendra sans doute en masse quand les Diables et nos clubs seront redevenus compétitifs sur la scène internationale. On peut toujours rêver...



© La Dernière Heure 2007