Télévision André Dussollier va tourner la suite du film d’Étienne Chatiliez

Certaines œuvres marquent leur époque. Comme Tanguy, d’Étienne Chatiliez. À tel point que ce prénom est désormais devenu, dans le langage courant, synonyme d’un adulte qui refuse de quitter la maison, au grand désespoir de ses parents.

Une incrustation cauchemardesque qui pourrait durer bien plus longtemps que prévu. André Dussollier vient en effet de le révéler sur Europe 1 : il va participer à la suite du long métrage de 2001.

"Si vous vous souvenez, à la fin du premier film, Tanguy est parti en Chine, il s’est marié avec une Chinoise et a eu des enfants", explique-t-il. "Avec Sabine Azéma, nous sommes tranquilles à la maison, et puis un jour, quelqu’un sonne à la porte. C’est Tanguy. Il a désormais 45 ans, et sa femme l’a quitté. Quand on est Tanguy, on est toujours Tanguy, pour la vie." Il ne revient pas seul : ses enfants l’accompagnent. "Oui, il y aura des surprises, ce sera délirant."

Le tournage doit débuter dans quelques semaines déjà. Sous la direction d’Étienne Chatiliez, toujours, et un casting qui a juste pris quelques cheveux blancs : Sabine Azéma, André Dussollier et Éric Berger (dans le rôle titre). Reste à voir si cette suite parviendra à attirer les 4,3 millions de spectateurs terrifiés par l’idée que leur progéniture ne quitte jamais le domicile familial.

P.L.