Télévision

Marie-Ève tentait pour la 2e fois l’aventure The Voice Belgique. Elle est une des bonnes surprises de cette nouvelle saison


BRUXELLES Entrée en matière en force, hier soir, pour la deuxième saison de The Voice Belgique . Trois premiers candidats et trois premiers poulains pour Natasha St-Pier et Marc Pinilla, les deux nouveaux coaches très en verve.

Petit à petit, la force tranquille de BJ Scott s’est réveillée au cours de cette première session de blinds (il y en aura 6 au total), d’abord motivée par “la chaleur de la voix” de Sarah Florent, ensuite surexcitée par le “ swing” de Marie-Ève Vandoorne. Qui se réjouit que les choix de sa coach BJ reflètent parfaitement la philosophie de l’émission : tout miser sur la voix. “The Voice, dans cette première étape des blinds, remplit vraiment son objectif : ne pas faire attention au physique. Il suffit de voir les premiers choix de BJ Scott !” , plaisante Marie-Ève, plébiscitée par les quatre coaches.


Marie-Ève, vous vous étiez déjà présentée à The Voice Belgique l’année dernière, mais en vain. Que s’est-il passé cette fois pour que vous fassiez partie des 48 candidats ?

“Soyons honnête, et sans me la péter, je suis fière de ce que j’ai fait aux blinds. Et puis, le choix de la chanson, ça compte énormément. J’ai choisi un titre rythmé, I’m so excited, que tout le monde aime. Je voyais les mains des coaches bouger derrière leur fauteuil, je me suis dit que j’étais dans le bon. L’année dernière, pendant l’audition, j’étais beaucoup trop stressée. J’étais passée complètement à côté de mon blind. J’étais pétrifiée alors que je ne suis pas du genre à avoir peur en public. J’en ai fait des cauchemars même après !”


Les quatre coaches se sont retournés sur vous. Pourquoi avoir choisi BJ Scott pour être votre coach ?

“J’ai hésité, parce qu’il y avait Natasha St-Pier aussi. Quentin, ça ne me disait rien d’aller dans son équipe et Marc, je ne le connaissais pas trop. J’ai choisi en fonction des commentaires et de la personnalité. C’est sûr que Natasha a une voix incroyable et une belle carrière, mais elle m’a paru plus froide que BJ. J’y suis allée au feeling, BJ me semblait plus motivée.”


Elle vous a suggéré de travailler ensemble votre look…

“Oui. Mais j’étais habillée de la sorte pour l’audition à l’aveugle pour des raisons pratiques. L’année dernière, j’étais venue aux auditions en robe et bas et ça m’avait embêtée même avant ma prestation. Ça m’avait encore plus stressée. Du coup, cette fois j’ai enfilé ma paire de bottes et un pantalon, tranquille. De toute façon, les coaches ne me voyaient pas. On a beau être habillée comme une poupée, ça n’aide pas forcément dans ce cas-ci. Mais maintenant, je vais clairement faire un effort, je ne suis pas un garçon manqué.”


Le physique, à partir d’un moment, ça compte dans ce type d’émission ?

“Oui, à partir d’un moment. Je ne me fais pas d’illusions. Je pense qu’il faut avoir un physique type. Chaque coach a envie de faire gagner son équipe.”


Chanter, c’est votre vie ?

“J’aime chanter pour les gens, davantage que devant des gens qui me jugent. Je m’étais présentée il y a longtemps à La Nouvelle Star aussi. Mais ces émissions-là, c’est fini. J’ai les pieds sur terre, je continue mes études, je fais un master en criminologie.”


© La Dernière Heure 2013