Télévision

Le télé-crochet a repris ses enregistrements avec pas mal de changements

BRUXELLES Depuis mardi, Média Rives vit au rythme de The Voice Belgique . La RTBF met en boîte les blinds auditions qui seront à l’antenne, début 2013. Des 3.000 candidats auditionnés, ils ne sont plus que 130 à passer derrière le jury. Une équipe de coachs retravaillée avec la venue de Marc Suarez et Natasha St-Pier. Cette dernière prend son rôle très à cœur, et n’hésite pas à prendre des notes à chaque passage d’un talent. Gardé ou éliminé. Quand elle donne une explication, c’est presque un cours de chant en moins de 1 minute 30 ! Mais quand son choix est fait, il est bien fait.

En matière d’exigence, la Canadienne vole la vedette à BJ Scott. “Oui, je suis difficile, mais si ces talents veulent continuer, autant leur dire directement que je vais les rendre meilleurs.” Natasha St-Pier annonce la couleur. “J’ai buzzé non seulement sur une voix, mais aussi sur un petit supplément d’âme. Je vais beaucoup accompagner les candidats en leur inculquant à la fois de la technique et la façon de contenir leurs émotions.”

De son côté, BJ Scott sera un peu plus posée, et marchera au coup de cœur. Certains de ses choix seront d’ailleurs assez surprenants, comparés à ce qu’elle a montré l’an dernier.

Par rapport à la première saison, la RTBF procède à quelques remaniements, dont la DH avait offert la primeur. Les blinds ne changent pas. Les talents ont toujours deux minutes pour convaincre. Et si plusieurs coachs sont séduits par la voix, ce sera pour le plus persuasif. La grosse nouveauté arrive dans les duels. Les sing off sont remplacés par le talent volé . Chaque coach devra récupérer deux des talents laissés de côté par les autres jurés, parmi les 24 éliminés des duels. Cette règle, testée sur la NBC, corse la compétition puisque personne ne sait vraiment s’il va quitter l’aventure.

Les live démarreront avec 32 candidats. Là, la RTBF misera sur plus de séquences additionnelles avec un timing plus long. Et comme sur TF1, après le passage des talents d’une même équipe, le public a quelques minutes pour voter et désigner son favori. Le coach en repêche un aussi. Le but est de maintenir le téléspectateur au taquet.

Enfin, les fans d’Adrien Devyver seront comblés. L’animateur épaulera Maureen dès les blinds .

La nouvelle saison semble prometteuse et encore plus relevée. Seul bémol, la forte présence de chansons anglo-saxonnes. Sur les 14 titres interprétés pendant un enregistrement, un seul était en français. La production insiste sur le fait qu’elle avait pourtant donné des consignes, mais la règle interdit de forcer le talent. Dommage…



© La Dernière Heure 2012