Télévision Entre rires, combats de coqs et larmes, le premier épisode a tenu ses promesses

"Et tu remarques que tu n’existes pas ici", lance une BJ Scott qui vient à la rescousse d’une Vitaa devant faire face aux chamailleries de Slimane et Matthew. "Je voudrais vous présenter celle qui a aussi buzzé. Vitaa qui est vitale !"

À part une Vitaa effectivement fort effacée - mais qui sort son smartphone et appelle Maître Gims en direct pour attirer la jeune Camille, qui a interprété Changer du rappeur, dans son équipe -, les nouveaux coaches de The Voice Belgique ont donné de la voix pour cette première semaine de blinds. Et pas seulement sur leur intro clin d’œil à l’émission ("The Voice takes me to paradise") avec une reprise de Look Out of Heaven de Bruno Mars.

Entre un charismatique Slimane qui se laisse guider par ses émotions (ses larmes lorsqu’il voit son ex-comparse de casting, avec qui ils ont perdu un ami en commun, débarquer dans l’émission avec son bébé), une Vitaa qui interprète son À fleur de toi pour essayer de récupérer Elliot face à Slimane ("Assieds-toi, faut que je te parle, avec lui tu vas rester dans le noir…") et un Matthew qui cherche encore un peu trop ses mots pour convaincre les talents. "Il essaye de trouver 50 arguments car il n’y arrive pas", taquine ainsi Vitaa au sujet du leader du groupe Puggy. "En anglais, il existe un mot pour ce que tu viens de faire avec Maître Gims : fair-play (sourire) !"

Au final, ce sont déjà 4 talents pour Slim’ et seulement un pour Vitaa ou Matthew. Quant à BJ Scott, elle a déjà raflé les deux premiers strikes de buzz, en vraie patronne du télécrochet. "Ne ronge pas tes ongles à la télé", glisse ainsi l’indémodable coach à l’oreille de l’atypique Yasha et sa voix jazzy. "Du tabasco sur les doigts, voilà une bonne idée de coaching pour commencer (sourire)."

Nos coups de cœur

Si notre Elvis national (Franz a été champion du monde d’Images of Elvis à Las Vegas en 2006) n’a pas été repris, ni la coiffeuse originaire de Courcelles comme Loïc Nottet, certains talents ont réservé quelques moments intenses en émotions.

À commencer par le Fado d’Andreia. D’origine portugaise, celle qui "chante pour mon peuple" nous a littéralement donné les larmes aux yeux par sa musique tristement bien interprétée. S’ajoutent l’impressionnante voix rauque et cassée de Jeff, le look Alicia Keys de la jeune Maela, qui a ramené le jazz de la Nouvelle-Orléans où elle a vécu dans un titre d’Ed Sheeran, ou encore ce tatoué de Woody avec qui les poils se hérissent en reprenant du Ben Howard sur sa guitare. "Ce genre d’émission existe pour des gens comme toi !", dixit Bj Scott.

Sans oublier le juke-box Slimane et ses arguments de mélomane. Morceaux choisis. "T’es un funambule avec ta voix et un funambule qui ne tombe jamais en plus"; "Elle a la chance que toutes les fées se sont penchées sur son berceau et qu’elle ne le sait pas, elle n’a aucune arrogance dans sa manière d’être alors qu’elle le pourrait"; "Tu nous as fait oublier tout ce qui nous sépare et tu rappelles tout ce qui nous rassemble"; "Vitaa a une vision pour toi mais moi, j’ai envie de voir !"