Trop de chansons en anglais dans The Voice ?

Frédéric Seront Publié le - Mis à jour le

Télévision

Certains téléspectateurs s’en plaignent, mais ça n’empêche pas l’émission d’avoir battu un nouveau record : 660.000 personnes

BRUXELLES Rien ne semble décidément pouvoir arrêter la déferlante The Voice . Si, la semaine passée, le télé-crochet de la RTBF s’était fait battre (de peu) par RTL, le jeu du service public est reparti de plus belle ce mardi, avec, il est vrai, le lancement très attendu des duels. Au total, le programme a été suivi par 660.000 télé-spectateurs, soit 33,6 % de parts de marché ! C’est également 100.000 personnes de plus qu’Esprits criminels sur RTL à la même heure, dont l’épisode inédit a attiré 562.406 fidèles.

On est vraiment ravis, car on avait une certaine appréhension , commente la productrice, Leslie Cable. “En Flandre, où leur version de The Voice a un mois d’avance, l’audience avait baissé au moment des duels. Mais comme on a observé ce qui se passait au nord du pays, on a pu anticiper et corriger les erreurs de la version flamande. Les téléspectateurs n’avaient pas aimé la façon dont les coaches éliminaient les talents. Ils faisaient ça de façon très froide, sans émotion. Ça donnait presque l’impression que c’était joué d’avance. Chez nous, c’est totalement différent ! Ils sont sous le coup de l’émotion, il y a eu de vraies surprises, des candidats qu’on pensait voir passer et qui ont été éliminés et d’autres qu’on ne voyait pas aller plus loin et qui ont brillé !”

Reste que cette première émission de duels a un peu désarçonné certains téléspectateurs, qui s’étaient habitués au concept des blind auditions. On a eu également l’impression que le niveau des candidats était un cran en dessous de ce qu’on pouvait attendre. “C’est subjectif , poursuit Leslie Cable. “On a eu beaucoup de gens qui nous ont dit le contraire. Personnellement, pour les avoir suivis, je trouve qu’ils se sont améliorés. Durant les auditions à l’aveugle, certains étaient dévorés par le stress. Ici, ils ont généralement réussi à évacuer leur stress et ils ont repris du poil de la bête. Maintenant, comme ils chantent à deux, peut-être qu’on voit plus les défauts de l’un comparé à l’autre.”

Une critique qui revient cependant souvent, c’est l’usage quasi systématique de l’anglais dans les chansons. Ce mardi, seul le premier titre était… partiellement en français et tous les autres dans la langue de Shakespeare ! Je comprends cette critique , reconnaît Leslie Cable. Mais là, on ne peut rien y faire. On ne peut pas déroger à l’authenticité du concept qui veut qu’on respecte les choix des talents et des coaches. The Voice n’est pas une émission où la production impose ses choix. On ne décide pas du titre. Les talents veulent en majorité chanter en anglais et les coaches vont dans leur sens. Mais il y aura des chansons en français dans les prochains duels, même si ce ne sera pas majoritaire.”

Toutes ces remarques n’empêchent cependant pas l’émission de cartonner et, mieux encore, d’enregistrer une audience stable durant toute la soirée. Preuve que le public est vraiment devenu accro…



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner